Godolphin domine à domicile

Autres informations / 07.03.2008

Godolphin domine à domicile

Jeudi

6, Nad El Sheba (EAU). L’écurie Godolphin a vécu une grande soirée à trois

semaines de la Dubai World Cup, dont elle détient un des principaux espoirs. En

effet, le 4ans américain Jalil [photo] (Storm Cat) a nettement dominé le

franco-brésilien Gloria de Campeao (Impression) dans la dernière préparatoire à

la grande épreuve du 29 mars.

D’ores

et déjà assurée du titre de championne du meeting, l’écurie Godolphin a d’abord

écrasé l’opposition dans le sprint de la réunion, le Mahab Al Shimaal (Gr3),

cueilli sur le mors par Diabolical (Artax), recruté aux USA l’an dernier après

une série de performances de premier plan. Nettement battu pour ses débuts

émiratis, où s’était imposé Asiatic Boy pour sa rentrée, il a dépassé Sarissa

(Music Prospector) à environ quatre cents mètres de l’arrivée pour gagner

facilement, la pensionnaire de Pascal Bary craquant dans les cent derniers

mètres, où elle a perdu sa place sur le podium.

GODOLPHIN...          relevées de la soirée, le Muhtathir

Burj Nahaar (Gr3), disputé sur le mile. Pour ses débuts sur cette distance,

l’américain a résisté jusqu’au bout à Blackat Blackitten (Inchinor),

représentant du seul cheik Mohammed rapproché le long de la corde. Il avait

précédemment repoussé sur le mors un assaut pas très convaincu du grandissime

favori de la course, Asiatic Boy (Not For Sale), qui ne semble pas avoir fait

sa meilleure valeur après avoir du galoper en dehors (corde 12). Ce

pensionnaire de Mike de Kock devra faire beaucoup mieux pour avoir une chance

dans la Dubai World Cup. « Finalement, on l’a mis sur trop court et ça nous

rattrapé, a estimé l'entraîneur sud-africain. Mais nous n’avons pas perdu la

foi et il faut s’attendre à de gros progrès d’ici à la World Cup. » Quel chemin

suivra Elusive Warning ? Les paris sont ouverts (mais pas à Dubaï,

naturellement).

Le

triomphe de Godolphin a été complété d’une façon plus convaincante encore avec

la troisième victoire consécutive de Jalil cet hiver à Dubaï dans le dernier

tremplin « officiel » vers la World Cup, le Round 3 du Maktoum Challenge (Gr2).

Comme

lors de sa précédente sortie, le yearling à 9,7 millions de dollars a devancé

nettement Gloria de Campeao (Impression). Prélevé des USA, où il était né pour

réussir, pour être exporté aux Émirats puis en Angleterre, Jalil est allé

courirà Newmarket, Newbury, Ripon et Lingfield sur la polytrack avant de

trouver sa vraie voie sur le dirt de Dubaï. Étonnant, non ? « Il apprend à être

un très bon cheval et adore visiblement le sable, a remarqué Simon Crisford,

manager de l’écurie. Et plus il va, mieux il est. Nous lui avons laissé sa

chance, car il demandait du temps, l’année dernière. Nous sommes maintenant

récompensés. Jalil ira directement sur la Dubai World Cup et nous rencontrerons

Curlin à ce moment-là. Il a besoin de progresser encore, mais il n’est pas

encore fini. »

Jalil

a progressé dans le tournant final en dehors, puis s’est rendu maître de Lucky

Find (Rich Man’s Gold) aux bras pour s’envoler ensuite vers une très facile

victoire, Gloria de Campeao terminant bien pour aller chercher une belle

deuxième place après avoir marqué l’animateur à la corde.

Toutefois,

le pensionnaire de Pascal Bary a confirmé très certainement son aptitude à

l’environnement de Dubaï et peut désormais envisager sereinement sa candidature

à la Dubai World Cup. Même si l’entraîneur français a encore dû se contenter

d’une deuxième place jeudi soir, il a en magasin un vrai challenger pour le 29

mars, un métronome qui tentera de profiter de toutes les défaillances. On

notera la chute au départ du jockey de Kandidate, qui a trébuché en sortant des

boîtes.

Dans

tous les cas, la cote de Curlin pour l’événement du 29 mars s’est encore effondrée

jeudi soir. Le crack américain est désormais offert à 1,50 pour la World Cup…