Inedits deauvillais contre « petit » reste du monde

Autres informations / 13.03.2008

Inedits deauvillais contre « petit » reste du monde

Jeudi 13 mars,

Deauville. Retour sur

la côte normande avec, à côté du Quinté+, deux courses labellisées «B » ouvertes

aux 3ans sur la PSF. Il

n’y a pas foule au portillon avec sept partants chez les mâles et six chez les

femelles. Dans le Prix de l’Huisne, la version masculine, les Deauvillais

Stéphane Wattel et Philippe Van de Poële présenteront le contingent des trois

inédits. Le premier nommé observera sans doute avec intérêt les premiers pas en

compétition de Taverny (Rock of

Gibraltar), un fils de Tigertail

(Priolo), multiple placée de groupes 1 à l’étranger (2e des E.P.

Taylor Stakes, Gr1) et ambassadrice en 2003 de l’entraînement à la Française.

Marchaan, l’autre représentant de Stéphane

Wattel, est un fils d’un étalon reconnu en la personne de Marchand de Sable.

Philippe Van de Poële sera représenté par Battle

Winner (Victory Note) qui bénéficiera d’une décharge d’un kilo et demi pour

sa sortie initiale. Mais ces trois-là vont se frotter aux arguments de quatre

concurrents confirmés, ayant déjà tous gagné. Au premier rang pointe Mayweather (Nayef), double lauréat en

trois sorties. L’incertitude au sujet de ce représentant de Jean-Claude Rouget

se nomme le sable. Il découvrira cette surface et passe en quelque sorte un

test. D’autant plus que Maille le Nelois

(Maille Pistol) a, pour sa part, montré une réelle aptitude à la PSF : une victoire et une

2e place en deux sorties. Il a incontestablement réalisé ses deux

meilleures valeurs dès lors qu’il a quitté le gazon. Quant à Imperatore Nero (Emperor Jones) et El Puerto (Verglas), ils n’ont pas

encore de titres aussi « éloquents ». Le fils d’Emperor Jones a fait

sien une course G à Lyon-Parilly et celui de Verglas une F à Deauville dans un

réclamer sur la PSF. Mais,

à y regarder de plus près, sa dernière sortie sur la même piste au niveau D est

encore meilleure : 3e derrière Artiking (Kingsalsa) et De

Charpentier (Rock of Gibraltar).