Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les 4ans d’enghien

Autres informations / 28.03.2008

Les 4ans d’enghien

 

Vendredi 28 mars, Enghien. Le plateau de Soisy convoque

essentiellement la génération dans trois des quatre plus belles épreuves de

l’après-midi. L’épreuve de haies offre l’occasion de revoir l’intéressant Mister No (Graveron).

 

MISTER NO, LE MEILLEUR ELEMENT

Ce pensionnaire

de Jehan Bertran de Balanda aura le renfort de deux voisins de boxes mais c’est

bien lui qui portera les principaux espoirs de l’entraîneur de

Maisons-Laffitte, rencontré à Saint-Cloud jeudi. « Mister No est le meilleur

élément que je présente dans cette course. Il possède une belle classe de plat

et il a encore progressé à l’entraînement sur les obstacles. Il devrait très

bien courir. » Mister No a parfaitement réussi sa conversion sur les balais

après avoir figuré dans parmi les meilleurs AQPS à 3ans. Mister No est, en

effet, un Arabe de Complément. Deuxième atout de Jehan Bertran de Balanda,

Funny Line (Emperor Jones) « va bien, très bien même. C’est une bonne

pouliche qui pourrait à la fin de la saison passer sur le steeple. » Moins

d’ambition concernant Tarab (Marchand de Sable) dont le récent essai en steeple

n’a pas été concluant.

C’est Qosmos des Mottes (Maresca Sorrento)

qui pourrait venir troubler la logique De Balanda. Ce pensionnaire de Guillaume

Macaire, après des débuts victorieux en haies, n’a trouvé que Madox

(Trempolino) et River Liane (River Bay) pour le précéder à Enghien fin

novembre, à sa dernière sortie. La suite des carrières de ces deux-là vaut le

détour. Madox a remporté le Prix Jacques d’Indy (Gr3) à Auteuil au début du

mois et River Liane est parti en Irlande où il a gagné en débutant. Depuis, il

a tenté sa chance dans une Listed du Festival de Cheltenham, sanctionnée par

une 12e place. En définitive, les lignes sont solides pour Qosmos,

frère de Puszta des Mottes (Useful), une des meilleures AQPS de sa génération

grâce sa victoire dans le Prix des Guilledines en 2006. Coco Wood (Mansonnien) retrouve les haies, après une fin de saison

et un hiver en steeple, période pendant laquelle il a signé deux victoires dont

une à Enghien. Il était alors sous la responsabilité de Jacques Ortet mais

dépend désormais de l’effectif de Bernard Secly. Il ne faut pas oublier que

Coco Wood avait frappé à la porte des bons 3ans au printemps 2007 à Auteuil. White Dollar (Sakhee) a rarement déçu,

sinon à sa dernière sortie dans le Prix Camille Dubosq (L) à Pau. Deux

candidats restent sur un succès à Enghien. Mais la comparaison s’arrête là.

Pour Riquet le Beau (True Brave),

c’était il y a un an dans un lot relevé où il précédait Oculi (Denham Red).

Pour Finzi Contini (Kaldounévées),

c’était il y a quelques trois semaines dans un réclamer.

 

SAINT PETERSBOURG, L’UNIQUE

Disputé sous

forme de handicap, le Prix de Soissons, est un steeple pour 4ans. Et Saint Petersbourg (True Brave) présente

une singularité : il est double lauréat dans la discipline. Ses congénères

ne peuvent annoncer, au mieux, qu’une victoire comme Safre (Sassanian). Lauréat à Seiches-sur-le-Loir en début d’année,

il vient de se signaler à Enghien par une 3e place. Quetzal Bay (Ungaro) a fait mieux, avec

un premier accessit le 4 mars derrière Quakdari (Akhdari). Le lot reste

évidemment ouvert avec quelques postulants encore peu expérimentés.

 

Eliga sur la foi du Groupe

Les 4ans

affronteront les 5ans dans le Prix La

Nouba, steeple pour femelles seules. Parmi les benjamines, Eliga (Turgeon) s’est déjà signalée

dans un groupe en haies à Auteuil (3e du Prix Bournosienne – Gr3).

Mais l’opposition est rude avec Page

d’Histoire (Video Rock), invaincue en haies en deux sorties cette année. Comme

cette dernière, Angesse (Indian

River) reste sur une victoire à Enghien en haies. Elle avait alors mis de la

distance avec sa dauphine, 10 longueurs exactement. Ses débuts en steeple, sous

la monte de Christophe Pieux, doivent être regardés avec méfiance.

 

Les bons anciens

La dernière

épreuve de la réunion réunit un lot de bons compétiteurs les 3.800m en haies.

Le lot est intéressant avec l’ancienne gloire qui a conservé du galop comme Rock and Palm (Great Palm) ou ceux qui

n’ont jamais semblé aussi forts comme Mercelin

(Passing Sale), Marminhac (Smadoun)

et Ginko Biloba (Villez). Un des

maîtres de Cagnes, Imperial Secret

(Imperial Ballet), se joint au concert. Dom

Fontenail (Tel Quel) a brillé un peu partout, y compris à Enghien. Quant à Philiccio (Robin des Prés), il est

devenu à l’automne dernier un cador du plateau de Soisy en enchaînant deux

succès. Sa reprise de contact à Auteuil (5e) l’a déjà montré en

belle forme.