Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les juments ouvrent le bal d’enghien

Autres informations / 04.03.2008

Les juments ouvrent le bal d’enghien

Mardi 4 mars, Enghien. L’hippodrome d’Enghien rouvrira ses

portes ce mardi après une pause de 3 mois. Le prix Spumate, handicap réservé

aux femelles de 4 et 5 ans ouvrira l’année. Elles seront vingt au départ, dont

la lauréate de l’édition précédente, Fleur

de Guérande (Smadoun). Seule concurrente du lot à avoir effectué une

rentrée en plat, Nagha (Enrique)

aura pour elle son aptitude au tracé. En effet, elle s’était imposée en fin

d’année dernière sur ce parcours dans un très bon style. Porte d’Auteuil (Network) fera pour sa part une rentrée, mais elle

avait montré de la qualité l’an dernier. Elle s’est notamment classée 3e

de Patte de Velours à Auteuil avant

que celle-ci ne s’illustre au niveau listed. Cette épreuve permettra aussi à

Thomas Trapenard de faire sa réapparition sur les programmes. Il présentera Smabelle (Villez) entraînée

précédemment par Jean-Paul Gallorini. Elle a déjà remporté trois épreuves à

Enghien, dont deux réclamers, lorsqu’elle était aux soins de Dominique Bressou.

Dans la 2e

épreuve au programme, quelques révélations sont possibles. L’an dernier, c’est

le bon Mundo qui avait remporté ce

steeple pour 4 ans. Tourville

(Numerous) vient de faire des débuts encourageants dans cette spécialité, se

classant 2e derrière St

Petersbourg. Great Shudder

(Enrique) est tombé pour sa seule sorte en steeple, mais il a montré des moyens

en haies. Il s’est notamment imposé dans un handicap à Auteuil avant de tenter

sa chance au niveau supérieur. Shadline

(Septième Ciel) s’est déjà bien comportée sur le steeple d’Enghien, tout comme Elixir du Berlais (Loup Solitaire). Safre (Sassanian) et Eva du Semmon (Evening World) tentent

leur chance à Paris après avoir gagné en province.

 

Les Pouliches à l’Essai

Mardi 4 mars, Enghien. Elles seront 18 novices sur les balais

dans le Prix d’Essai des Pouliches, remporté l’an dernier par Grivette, qui s’est ensuite illustrée

au niveau supérieur à Auteuil. Parmi elles on note la candidature de Folie Lointaine (Poliglote), entraînée

par Guillaume Macaire. Cette pouliche élevée par Jean-Pierre Dubois, est la

sœur de deux très bons sauteurs. En effet, sa mère, Far Away Girl (Cadoudal), a déjà produit Fabulously (Antarctique) et Firmini

(Mansonnien). Tchinka de la Pampa

(Robin des Prés) représente l’entraînement en forme de Christian Scandella.

Elle bénéficiera de la monte de Christophe Pieux, qui portera 65 kilos au lieu

des 64 prévus. La Trattoria

(Majorien) aura pour elle d’avoir déjà couru en plat, tout comme les

pensionnaires de Ronan Caget. Ce dernier présente 4 concurrentes, dont Tekila de l’Orme (Ultimately Lucky), 3e

derrière Cymbal (Singspiel) lors de

sa dernière sortie à Angers.

 

 

Contingent maximal chez les Poulains

Mardi 4 mars, Enghien. Dans le pendant pour mâles, ils seront

vingt à tenter de succéder à Maille

Tayson. Parmi eux, deux ont déjà réussi à s’imposer en plat. Il s’agit de Tarouk (Trempolino), lauréat à

Fontainebleau pour sa 2e sortie publique. Lors de ses débuts, il

s’était classé 5e d’une course pour débutants remportée par un

représentant d’André Fabre, Elusif.

Second gagnant en plat du lot, Swing

Mambo (Enrique) a changé de casaque suite à sa dernière prestation, dans un

« réclamer ». Il s’était imposé pour ses débuts en plat à Compiègne

avant de se classer 4e à Deauville du Prix d’Etreham remporté par Shediak. Hormis ces 2 concurrents qui

possèdent la classe de plat la plus intéressante, on pourra souligner les

candidatures du marseillais Spinning

Ware, 3e à Cagnes dernièrement, Martin Matin (Alamo Bay) qui est le frère de Mayev, ou encore Mammourabi

(Verglas), un frère d’Angesse

(gagnant sur l’hippodrome d’Enghien l’an dernier).

 

Prix Baroud, transition vers plus haut

Mardi 4 mars, Enghien. Le Prix Baroud III est un steeple

réservé aux AQPS de 4 et 5ans qui a déjà servi de tremplin, dans le passé, à de

futurs bons spécialistes de la discipline. Sans remonter aux calendes grecques,

on citera Nedji Vallis (April

Night), 2e de l’édition 2006, Moka

de l’Isle (Video Rock), lauréat en 2005, Lorka de Thaix (Ragmar), 2e en 2004, Gatsby IV (Royal Charter), 2e

en 1998 et Baccarat Collonges

(Olmeto), 1er en 1994. Tous ces AQs ont ensuite brillé à un bon (ou

très bon) niveau dans les steeples hexagonaux, voire à Auteuil.

La promotion

2008 met en lice de nombreux participants au dernier meeting palois. On

retrouve, en particulier, les deux premiers du Prix de Maslacq, Quamino d’Airy (Cachet Noir) et Quetzal Bay (Ungaro). Respectivement 1er

et 2e, ces deux-là avaient dominé de la tête et des épaules

l’adversité au Pont-Long. Parmi les 4ans, il faut aussi faire grand cas de Quakhdari (Akhdari) qui n’a couru qu’en

haies à Auteuil (3e, 3e et 2!) et

débute donc sur le steeple. Sa seule autre sortie, en plat à Fontainebleau

l’avait vu finir 3e de Questarabad

(Astarabad), le meilleur de sa génération. Tous les autres concurrents ont

5ans. La plus titrée est, incontestablement Phyléa (Vaguely Pleasant), détentrice du Prix Bango à

Maisons-Laffitte, il y a onze mois, et espoir inabouti en obstacle par la

suite. Elle vient tout de même de se classer 3e à Pau pour ses

débuts en steeple. Petite Harmonie

(Video Rock) est une fille de la bonne Harmonie

Trésor (Grand Trésor), 4e du Grand Steeple Chase de Paris (Gr1)

2001. Princeton de la Forêt

(Princeton), représentant de Guillaume Macaire, sera à surveiller. Encore peu

expérimenté avec seulement trois sorties dont une 2e place à Angers,

il est le frère de Ouragan, Katchina, Lutin et Iob de la Forêt,

tous gagnants en obstacle. Paso Doble

(Network) n’est pas, pour l’instant, à la hauteur de ses origines : c’est

un frère d’El Paso III (Video Rock)

et d’Hindiana (Quart de Vin). Autant

dire qu’il doit pouvoir faire mieux que ses deux sorties à 4ans, peu

convaincantes.

Dans la 6e

épreuve, il sera intéressant de revoir en piste un autre AQPS, Parrain (Brier Creek), 2e

notamment de Jean d’Angely (Pelder)

dans une préparatoire au Prix Morgex (Gr3). Paon du Haoux (Le Balafré), 3e du Prix Morgex (Gr3),

fera lui aussi sa réapparition. Rouvraie

(Anabaa) revient de Cagnes où il s’est classé 2e de Stodoun dans le Grand Prix de la Ville

de Nice (Gr3). Olga d’Arthel (Brier

Creek) représente la forme de Richard Chotard et tentera de confirmer sa

dernière victoire acquise à Fontainebleau.