Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Maille tayson a la maniere de « rocky »

Autres informations / 13.03.2008

Maille tayson a la maniere de « rocky »

Enghien, mardi 12 mars 2008. Le Prix Coureuse de Nuit, réservé à des 4 ans n’ayant reçu

aucune allocation en steeple, est revenu à Maille

Tayson (Starborought). Très froid dans les premiers mètres de course et

tout en faisant aussi quelques fautes, il est parvenu à dominer dans la phase

finale Vezinof (Grey Risk), qui

faisait sa rentrée. Sa manière de gagner fait penser à Rocky, qui, semblait

toujours débordé en début de combat avant de (toujours) gagner à la fin. Maille

Tayson, dont le nom fait immanquablement penser au boxeur Mike Tyson, porte

donc bien son nom. Maille Tayson avait gagné l’an dernier sur cette piste le

Prix d’Essai des Poulains, performance qu’il n’avait que partiellement confirmé

par la suite. Cette fois, pour ses débuts en steeple, après avoir paru

« groggy » en début de parcours, il s’est peu à peu réveillé pour

vaincre assez sûrement. Son entraîneur, Christian Scandella, nous a déclaré

après l’épreuve : « C’est un

cheval de qualité, mais au moral assez fragile. Le problème est de réussir à

l’amener relax pour les courses. C’est la raison pour laquelle il court avec

les oreilles bouchées et ne saute pas la haie d’essai. Aujourd’hui, j’étais le

premier surpris de le voir parmi les derniers en ayant du mal à suivre. Je l’ai

débuté en steeple afin de me faire une idée de son niveau, mais son avenir ne

se situe pas forcément dans cette spécialité. Nous allons voir pour ses

prochains engagements, mais en tout cas, c’est la bonne note du jour » Le

représentant de Philippe Demercastel, Vezinof, se classe pour sa part bon 2e,

réalisant lui aussi des débuts encourageants en steeple. Sur ce qu’il a montré

en obstacles, il semble plus à son aise sur des parcours coulants comme Enghien. Au chapitre des déceptions, on peut

citer Tarab (Marchand de Sable), qui

n’a pu suivre l’accélération des premiers, et Nam April (April Night), tous deux arrêtés, comme Tampa Bay (Marathon).

 

MUSICA

BELLA COMME UNE RITOURNELLE

Au premier passage devant

les tribunes, il était difficile de s’imaginer que la fille de Bateau Rouge, Musica Bella (Bateau Rouge) pourrait

s’imposer tant elle était loin. On ne spéculait guère plus, à cet instant, sur Kiléfou d’Airy (Sheyrann) qui donnait

l’impression de ne pas être dans un grand jour. Une impression qui allait se

confirmer un peu plus loin où il allait être réveillé par Christophe Pieux

avant d’être arrêté. Dans la phase finale, Musica Bella a montré une belle

classe de plat pour revenir prendre l’avantage sur Montzar (Tzar Rodney), semblant pourtant bien parti pour s’imposer.

Musica Bella a connu une interruption de carrière durant l’année 2007 après sa

4e place dans le Prix Troytown (Gr3) le 25 mars remporté par Mid Dancer (Midyan). Après plusieurs

parcours de remise en route à Cagnes, la revoilà prête à revenir à Auteuil,

comme nous l’a confié François-Marie Cottin : «Elle effectue une bonne semi-rentrée. J’étais un peu inquiet sur la

distance aujourd’hui, car je pense que c’est une jument qui est mieux sur plus

long. Elle a commis des fautes, sans doute à cause du train trop élevé et gagne

sur sa classe de plat aujourd’hui. Je vais voir pour ses prochains engagement

en fonction de comment elle rentre, mais elle devrait aller sur les

« gros » morceaux d’Auteuil ». Montzar, qui restait sur une

victoire dans un gros handicap à Pau, a fournit de nouveau une bonne valeur,

tout comme Royal Honor (Highest

Honor), qui a fait une bonne rentrée. Cet élément de qualité devrait monter en

progression sur cette sortie et confirmer ses résultats de la fin d’année

dernière, où il se classait notamment 2e de Cadouraki (Cadoudal), un performer estimé par Jean-Paul Gallorini.

 

MISTER

NO A DIT OUI

Fils de Mademoiselle Wo, déjà entraînée par

Jehan Bertran de Balanda et qui avait gagné une course à condition à Auteuil

avant de s’accidenter, Mister No

(Graveron) n’a pas manqué ses débuts mercredi. Il avait déjà remporté une bonne

course d’AQPS à Saint-Cloud le 28 septembre, le prix du Bourbonnais. Il avait

ensuite obtenu la 6e place du prix Jacques de Vienne dans une

édition relevée dominée par Questarabad (Astarabad). Catalogué précisément

Arabe de Complément (AC), ce qui explique qu’il ne soit pas à la lettre, le Q

en l’occurrence, il a gagné, ce mercredi, avec une grande assurance. Il a précédé

Poly Flight (Poliglote), le frère de

Sunny Flight (Saint Cyrien) et Golden Flight (Saint Cyrien), deux lauréats

du Prix de la Haye

Jousselin (Gr1). Poly Flight, totalement inédit réalise des

débuts encourageants, étant longtemps pris de vitesse. Ses prochaines

performances permettront de mieux situer le potentiel de se sujet de grande

famille. Entraineur du lauréat et du troisième, à savoir Sant’Agnello (Fabulous Don), Jehan Bertran de Balanda

estimait : « Tout deux débutent

très bien. L’accélération qu’à montré Mister No pour finir est encourageante.

Nous allons encore le courir une ou deux fois sur des tracés coulants comme

Enghien, car il s’est montré encore assez cheval de plat ».