Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Notes toulouse

Autres informations / 22.03.2008

Notes toulouse

Vendredi

21 mars.

 

Course

1 : Prix de l’Elevage

Ouassila

Thabet sort bien de sa stalle pour être ensuite placée en quatrième position à

la corde non loin de Miesque de l’Ardus, deuxième dans le sillage de

l’animatrice Miss Ginioux qui impose à toute la petite troupe composée de sept

partantes, un train peu sélectif. Quesche du Paon avec le n°1 à la corde est

reprise par son jockey, Jean-Bernard Eyquem, à la sortie des stalles pour être

placée en queue de peloton. Brillante en début de parcours, la pensionnaire de

Jean-François Bernard a pu ensuite se décontracter et débuter sa progression à

l’extérieur dans la ligne d’en face tout comme Ouassila Thabet venant aux côtés

de Djourfee de Bozouls. Dans le tournant, Miesque de l’Ardus prend l’avantage

sur l’animatrice tandis que Quesche du Paon poursuit sa progression. Dans la

phase finale, Ouassila Thabet et Miesque de l’Ardus se détachent

immanquablement du peloton, la première ayant assurément pris la mesure de la

deuxième représentante de Jean-François Bernard dans les derniers mètres.

 

Course

2 : Prix Denouste

Premières

parties, premières arrivées. Zirya prend la tête, fouaille de la queue et se

montre brillante. A une longueur et demie se trouve Ranya du Croate qui semble

bien plus à son aise, suivie de Wahla. Le rythme est régulier, mais le peloton

est groupé. Toutes ses débutantes suivent le train de Zirya toujours brillante

à l’abord du tournant. Whala vient à l’extérieur et prend l’avantage sur Ranya

du Croate. Dans la ligne droite, Zirya repart de plus belle et repousse toutes

les attaques, fouaillant toujours de la queue… Whala conserve le premier

accessit après une courte lutte avec Ranya du Croate.

 

Course

3 : Prix de Saunhac

Blue

Bresil prend les commandes et imprime un train régulier. Dans son sillage

évolue Dyamo juste devant Assafair et Change The World repris par son jockey,

Ioritz Mendizabal à la sortie des stalles. A mi-ligne d’en face, Dyamo, un peu

brillant, vient aux côtés de l’animateur Blue Bresil qui se comporte bien

tandis que l’archi-favori, Change The World se décale sur une seconde

épaisseur. A l’entrée du tournant final, Ioritz Mendizabal est déjà à

l’ouvrage. Blue Bresil démarre les hostilités. Il prend une longueur d’avance

sur le reste du peloton et ne sera jamais rattrapé. Change The World produit

une belle fin de ligne droite, mais doit se contenter du premier accessit

devant Music House, qui, en queue de peloton durant tout le parcours, a fourni

un très bel effort final pour venir prendre sur le fil la troisième place à

Assafair.

 

Course

4 : Prix Lavarède

Linda’s

Love est placée à l’arrière du peloton et patiente aux côtés de Petite Peste

dans un peloton somme toute très groupé bien que Hamtaro, l’animateur a pris

quelques longueurs d’avance sur le reste du peloton. Sheyrann du Thelle

progresse quant à lui en quatrième position et vient bientôt à la hauteur de

Sissi de La Vega tombée au saut du Bull-Finch. Quefir d’Airy, alors en deuxième

position, prend facilement les devants à l’abord de l’intersection des pistes.

Alors qu’il semble aller très librement et jouer un premier rôle, il commet une

petite faute au saut de la dernière haie et éjecte son jockey, Steve Valentin.

Linda’s Love qui a patienté tout au long du parcours a produit une belle fin de

course en repoussant l’attaque de 

Sheyrann du Thelle. By Love vient prendre à distance la quatrième place

après n’avoir jamais été en course.

 

Course

5 : Prix de Montfort

Buddy

Luck prend, après avoir fait un effort à l’extérieur, le sillage de l’animateur

Nestares. Il est suivi  de Landolphia et

de Lance Rocket. Après des débuts de course mouvementés, les concurrents

évoluent désormais en file indienne. Dans la ligne d’en face, Buddy Luck vient

à l’extérieur de Nestares et mène le bal à ses côtés tandis que Lance Rocket

progresse à la hanche de Landolphia. Celtic Wolf, seul inédit de la course

patiente au sein du peloton. Dans la phase finale, Buddy Luck se détache

facilement et prend la mesure de Landolphia qui a produit une belle ligne

droite en contrant l’attaque de Lance Rocket. Celtic Wolf prend une belle

quatrième place.

 

Course

6 : Prix de la Croix Falgarde

Le

favori, Saint Medard, monté par Ioritz Mendizabal, patiente au sein du peloton

derrière Great Gorge tandis que Lion’s Dance patiente à l’arrière-garde comme à

son habitude. Emmené par Segador, le peloton évolue dans un rythme peu sélectif.

Dans la ligne d’en face, le peloton reste très groupé. Saint Medard se

rapproche à l’extérieur et prend très sûrement la mesure de ses adversaires en

pleine piste permettant à Ioritz Mendizabal d’enregistrer un deuxième succès

toulousain. Lion’s Dance ne peut l’inquiéter, mais il finit très convenablement

son parcours devant Great Gorge qui a également tracé une belle ligne droite.

 

Course

7 : Prix de la Côte Pavée

Argent

Vif, le favori, prend les commandes et imprime un train régulier. Il est suivi

de près par Vasy Bucéphale et rejoint rapidement par Pingus alors que Restless

Night chute et se blesse. A la cinquième haie, le peloton est toujours très

groupé, Argent Vif en tête alors qu’au centre Pugilat se rapproche. Dans la

ligne d’en face, Argent Vif et Pingus se détachent littéralement du peloton

tandis que Pugilat patiente parmi les premiers à la corde. Dans le dernier

tournant, Pingus prend l’avantage et Argent Vif lâche prise entre les deux

dernières haies. Pugilat revient très fort et prend sûrement la mesure de

Pingus. Vasy Bucéphale termine à distance à la troisième place.

 

Course

8 : Prix de la Garonne

Irlansea

prend les commandes et imprime un train très régulier. Le peloton est étendu et

dans son sillage on retrouve Indian Mist, Legal Affair et La Chartreuse, aujourd’hui

sur le plat avant de reprendre le chemin des obstacles. Les places restent

inchangées et dans le tournant, La Chartreuse et progresse aux côtés de Legal Affair

à la corde tandis qu’Indian Mist vient à la hanche de l’animateur Irlandsea.

Chacun galopent deux par deux. Le train reste vif et dans la ligne droite

Irlansea prend plusieurs longueurs d’avance et conserve sûrement son avantage

jusqu’au passage du poteau pour s’imposer de bout en bout. Indian Mist,

courageux, repousse l’attaque de La Chartreuse qui prend le deuxième accessit.