Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Achill island, un o’brien de haut niveau

Autres informations / 13.04.2008

Achill island, un o’brien de haut niveau

Dimanche 13 avril, Longchamp. Contrairement au Prix de Fontainebleau (Gr3) où les

chances des deux candidatures d’Aïdan O’Brien ne sautent pas véritablement aux

yeux, l’entraîneur de Coolmore présente dans le Prix La Force (Gr3), un candidat de

haut niveau. Achill Island (Sadler’s

Wells) a conclu son année de 2ans par un premier accessit dans la toute

nouvelle Breeders’ Cup Juvenile Turf. S’il ne s’agit pas d’un Groupe 1 en

raison des obligations de résultat, en termes de ratings, exigées aux nouvelles

épreuves avant d’accéder au rang de Groupe et a fortiori de Groupe 1, cette

épreuve faisait partie du concert éminemment relevé de la Breeders’ Cup. C’est tout

dire. Achill Island est donc un candidat sérieux à la victoire alors que Sligo

(Sadler’s Wells) jouera plus certainement le rôle de leader. Côté français, on

reverra avec plaisir High Rock (Rock of Gibraltar), joli poulain qui avait

remporté avec un certain style le Prix de Condé (Gr3). Jean-Claude Rouget lui

accorde un avantage certains sur le terrain très souple actuel. « Il a passé un

bon hiver mais il devrait avoir besoin de cette rentrée. Il ne devrait pas être

autant gêné par le terrain que certains de ses adversaires. » La chance du

second candidat de l’entraîneur palois, Mess Around (Sagacity), est sans doute

moins évidente. Lui aussi tirera un avantage maximum de l’état du terrain. « Il

court pour prendre un lot car il n’a pas encore montré qu’il avait le niveau

pour gagner dans cette catégorie, mais il n’a plus tellement le choix dans ses

engagements et le terrain lourd jouera pour lui. » Putney Bridge (Mizzen Mast)

a conclu sa saison 2007 par une performance de choix : 3e du

Critérium de Saint-Cloud (Gr1), sur 2.000m. Deux éléments sont certains :

il devrait être à l’aise sur une piste très souple et il a les 2.000m, sans

problème, « dans les jambes ». Watar (Marju) présente un profil plus

singulier. Après une sortie discrète à 2ans, il vient de remporter sa course B

à Deauville sur la PSF

sur… 2.300m. C’est le genre de candidat difficile à évaluer. Comment

positionner une telle performance face aux lignes plus orthodoxes proposées par

ses adversaires ?