Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Attirer les bons chevaux

Autres informations / 24.04.2008

Attirer les bons chevaux

 

Vendredi 25

avril, la Société

des Courses de Toulouse accueille la 2e étape du Défi du Galop. Si

le circuit débute désormais à Pise, Toulouse est une des sociétés fondatrices.

Surtout, l’hippodrome de Toulouse est le seul site qui accueille deux épreuves

du Défi avec le Vase d’Argent (L) d’abord et le Prix d’Europe (L), le 7

décembre prochain. Bernard de Marmiesse, le Président de la Société, revient avec nous

sur le pari qu’était le Défi du Galop en 2006.

JDG – Qu’est ce qui a motivé votre

décision de prendre une part active au Défi du Galop ?

Bernard de

Marmiesse – Le souci de tous les hippodromes de province est de maintenir le

niveau de leurs Grands Prix aux statuts de Listed. Ces courses exigent d’avoir

un rating au minimum de 95. Le Défi est pour moi un projet tourné vers les

chevaux avant d’être tourné vers le public. Il permet d’attirer grâce à ses

primes de bons chevaux. Par exemple, le niveau du Prix Max Sicard 2007 (14e

étape 2007 du défi à Toulouse, ndlr) était de 104,5. Nous sommes, là, à la

porte du Groupe 3.

Quelle place occupe Toulouse sur

l’échiquier national des courses ?

La 3!

Toulouse a 53 réunions de courses par an, ce qui nous place au 3e

rang derrière Vincennes et Cagnes. Nous avons cette année 16 réunions PMU dont

deux avec Quinté (1 en plat et 1 au trot). Mais nous pourrions en avoir 53.

Notre équipe est très professionnelle et nos infrastructures sont d’un très bon

niveau. Je suis Président depuis 1992 et il n’y a pas eu, depuis, un mètre

carré que nous n’ayons renouvelé ou modifié. Nous avons, par exemple, un nouvel

éclairage depuis 2007 pour le trot et le plat. Ce projet de 2,5M€, soutenu par

les collectivités locales, nous met en position de recevoir de nouvelles

réunions. En termes d’infrastructures, l’hippodrome a accueilli en 2007 un

Casino Barrière de manière temporaire. Nous avons beaucoup appris à son contact,

en matière de qualité d’accueil et de professionnalisme. Nous bénéficions aussi

aujourd’hui des investissements qu’il avait effectués sur une partie du dernier

étage de nos tribunes. Cela nous permet de disposer d’une capacité d’accueil

pour de l’événementiel (séminaires, comités d’entreprises). Dans un souci de

mise à niveau, il nous reste à mener la réfection du restaurant de

l’hippodrome ; ce qui sera fait en 2008.

Les grands rendez-vous de votre

programme ?

Vendredi est

une journée importante avec trois Listeds (Prix Caravelle/Aymeri de

Mauléon/Vase d’Argent) mais notre grande date est celle du 11 novembre. C’est

le jour du Prix des Filles de l’Air (Gr3) et de notre quinté de plat. C’est

avec le Président Jean-Luc Lagardère que cette date avait été arrêtée et c’est

devenu un des plus importants Quintés de l’année en plat (en terme de recette,

ndlr). Pour vendredi, tout se présente bien, avec le soleil annoncé en prime.

 

ASSEMBLEE GENERALE DU DEFI DU GALOP

Comme l’année

dernière, sachant que le Vase d’Argent (L) est la première étape française du

circuit, l’Assemblée Générale annuelle de l’association qui gère le Défi se

tiendra à Toulouse, le matin de l’épreuve. Le chèque de 150.000€ sera remis à

l’entourage du lauréat 2006/2007, Balius.