Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Chinchon defait la logique

Autres informations / 22.04.2008

Chinchon defait la logique

Lundi 21 avril, Longchamp. Sur le papier, le Prix

du Pré Catelan était une Course B de niveau relevé. Il est difficile après coup

d’en certifier le niveau tant le résultat a pu déconcerter. Chinchon (Marju), le lauréat de l’épreuve

avait, en effet, déjà couru quatre fois antérieurement et avait ouvert son

palmarès à 2ans au Croisé-Laroche. Puis, pour sa rentrée il s’était classé 3e

à Saint-Cloud, dans une épreuve remportée par Vision d’Etat (Chichicastenango). Mais c’est finalement sa dernière

prestation, 2e à Saint-Cloud en terrain lourd qui retenait le plus

l’attention, même s’il était resté à plus de deux longueurs de Célébrissime (Peintre Célèbre). Mais Carlos

Laffon-Parias lui avait alors accordé des circonstances atténuantes : « Il n’a pas bénéficié d’un bon

déroulement de course la dernière fois et je ne suis pas du tout surpris de le

voir gagner aujourd’hui. Je l’ai toujours considéré comme un bon poulain. Il a

tous les engagements classiques et va continuer sur cette voie-là ».

Ce lundi, malgré un parcours le nez au vent, il s’est très facilement détaché

dans la ligne droite, laissant son dauphin à 4 longueurs. Même si dans ce

terrain (mesuré à 5), les écarts à l’arrivée ne sont pas toujours à prendre au

pied de la lettre, la manière était bien présente. De plus, Chinchon bat des

adversaires bien nés, dont certains s’étaient déjà essayés à un niveau

supérieur. En digne fils de Montjeu,

Track Record (Montjeu) possède un

modèle imposant mais avec beaucoup de chic. Pour ses débuts en compétitions, il

obtient une très bonne 2e place, d’autant que débuter dans un tel

terrain face à des poulains déjà aguerris n’est jamais chose aisée. Assez

enthousiasmant lors de ses deux premières sorties, avant de se classer 3e

du Prix des Chênes (Gr3), Béret Rouge

(Red Ransom) n’a « coiffé » que deux adversaires ce lundi, terminant

7e. D’après Georges Rimaud, manager de l’Ecurie Aga Khan, « Il n’avait pas son terrain

aujourd’hui. De plus, il est difficile de juger les performances des chevaux

dans un tel terrain. » Autre candidat décevant, Porgy (Dansili) n’a jamais vraiment fait illusion. Seule

certitude : pour sa 2e sortie, il montre une valeur en net

retrait de celle de ses débuts lorsqu’il dominait Arcadia’s Angle (Aldebaran) et Célébrissime

(Peintre Célébre).