Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Boisleduc : « ne pas s’arreter la »

Autres informations / 06.05.2008

Boisleduc : « ne pas s’arreter la »

 

Mardi 6 mai, Saint-Cloud. A l’arrivée dans

l’enclosure des balances de ce Prix Soleil, forcément, on n’a d’yeux que pour

le gagnant, Boisleduc (Numerous). Et

là, « clac », un énorme  bruit

nous fait tourner la tête (et les yeux). On voit que Raphaël Marchelli est au

sol, s’étant prit un coup de pied par Rastenburger

(Bering), qu’il venait de monter. D’ailleurs, celui-ci à l’air délicat et a déjà

fait des difficultés pour rentrer dans sa stalle. Les nouvelles communiquées

par la suite sur Raphaël Marchelli nous ont appris qu’il a passé des radios et

que rien n’a été décelé. Plus de peur que de mal donc.

Après cet

incident de retour de course, revenons au gagnant, Boisleduc. Celui-ci s’est

montré très sérieux, prenant sûrement l’avantage sur Singapore Speed (Mtoto) qui avait montré le chemin. Il court comme

un poulain semblant capable de faire des progrès, comme nous le confirmait son

entraîneur, David Smaga : « Il

a bien couru et c’est toujours mieux de débuter en gagnant. Je pense qu’il a

une marge de progression. Maintenant, on va voir la suite… ».

Cette

victoire de Boisleduc permet de retrouver sur le devant les couleurs du Baron de

Zuylen de Nyevelt. Il est vrai que celles-ci avaient été assez discrètes depuis

un certain Voix du Nord (Valanour).

On se souvient tous de la lutte d’anthologie qu’il avait livré face à Millemix (Linamix) dans le feu Prix

Lupin (Gr1) le 16 mai 2004 à Longchamp. Des ennuis de santé l’avaient

finalement contraint à être ensuite longtemps éloigné des pistes. L’évocation

de Voix du Nord est complètement justifiée ici puisque Boisleduc est son frère.

David Smaga nous avait déclaré qu’il n’y avait pas de parallèle à faire entre

les deux. En effet,« à l’âge de 2ans

on savait que Voix du Nord allait aller au dessus des autres. Boisleduc lui est

plus tardif. Il fait des progrès et on espère que cela ne va pas

s’arrêter. »

Concernant

les accessits, ils ont été pris par Singapore Speed, courageux jusqu’au bout,

qui se classe deuxième devant Red

Typhoon (Storm Cat). Ce frère de Flute

(Seattle Slew) est venu comme pour gagner avant de rester un peu là. On

attendra de le revoir avant d’en savoir plus. Enfin, on peut noter que les trois

premiers à l‘arrivée étaient les seuls à avoir souscrit à des engagements classiques.

 

 

PRIX

TIMANDRA

Mardi 6, Saint-Cloud. Ayant réuni beaucoup

plus de partants que son pendant pour les mâles, le Prix Timandra s’annonçait

comme beaucoup plus ouvert. C’est vrai que dans tous ses pédigrées il était

difficile de faire un choix. Finalement, c’est Océane Music (Océan of Widsom) qui a remporté cette course,

surclassant même ses rivales. Toutefois, Yves de Nicolay ne manquait pas de

tempérer nos ardeurs, déclarant que : « Tout dépend du degré de préparation des chevaux dans la course.

Elle était tardive et on a bien fait de l’attendre. Elle à l’air d’avoir un peu

de galop ». Du galop, sa sœur Si

Simisque (Anabaa Blue) en avait un petit peu, mais moins qu’Océane Music

sur ce qu’on a vu ce mardi.

Sa

dauphine, Tajaafi (Diesis), l’avait

longtemps accompagnée en tête. Mais, à 300m du poteau, quand Océane Music a

accéléré, elle a semblé prise de vitesse, touchant même la lice. Par la suite

elle s’est bien relancée et elle semble capable de gros progrès. Son

entraîneur, John Hammond, nous a déclaré après la course : « C’est très bien. Si elle a cogné la

lice quand Océane Music lui a prise l’avantage, c’est parce qu’il y avait des

gens de l’autre côté de la corde. Thierry (Gillet, ndrl) m’a dit que cela lui

avait fait peur. Pour la suite on verra, car on ne sait jamais ce que l’on

bat… » Elle bat notamment Head

On (Smart Strike), qui a refait beaucoup de terrain dans la phase finale

pour terminer troisième. Chose pas évidente ce lundi au vu des déroulements des

courses.

 

 

RENDEZ-VOUS EST PRIS DANS LE ROYAUMONT

Mardi 6, Saint-Cloud. Qui aura l’avantage

entres les inédites bien nées et les pouliches déjà expérimentées dans ce Prix

Kizil Kourgan ? Finalement, c’est l’expérience qui a prévalu, les trois

premières places revenant à des pouliches ayant déjà couru au moins deux fois.

En

faisant un retour dans le temps, seulement au 10 avril dernier, on se remémore

la victoire de Tangaspeed (Verical

Speed), qui avait fait très forte impression ce jour-là, devançant Myakoda (Trempolino). Ces deux

pouliches se retrouvaient aujourd’hui, mais avec un désavantage de 1,5 kilos

pour Tangaspeed et à l’arrivée, l’ordre par rapport au 10 avril a été changé.

Maintenant

qu’elle a perdu son statut de maiden en remportant une B, Myakoda va monter de

catégorie, comme nous le confirmait son entraîneur, Yves de

Nicolay : « Elle devrait

sûrement courir le Prix de Royaumont » Cette épreuve de Groupe 3 se

dispute le jour du Jockey-Club, le 1er juin à Chantilly, sur la

distance de 2.400m. Concernant le style de la victoire de sa protégée, Yves de

Nicolay nous apprend : « Nous

avons eu aujourd’hui le désavantage d’aller devant. Toutefois, elle a gagné sa

course maintenant et c’est le plus important. Sa dauphine, Tangaspeed est très

bonne en plus… »

En effet,

lors de sa victoire à Longchamp Tangaspeed avait impressionné. Ce lundi, elle a

peut être perdu la course au moment où Myakoda la gagnait… Elle a perdu du terrain

dans le tournant final au moment où Myakoda commençait à creuser l’écart. Cela

n’enlève rien à sa qualité, comme le soulignait son entraîneur, Yannick

Fouin : « Sa deuxième

place n’enlève rien à l’estime que je lui porte. Christophe Soumillon a été

très malin, détachant sa pouliche au bon moment, nous prenant trois longueurs.

Tangaspeed est bien revenue ensuite, et il n’y a rien à redire que ce soit à la

pouliche ou au jockey, qui a monté la course que nous avions convenu. Je suis

content surtout, car elle a montré qu’elle se sortait aussi du bon terrain. En

plus, aujourd’hui, nous voulions la monter plus dans les chevaux. Je pense

l’engager dans le Prix de Royaumont. En tout cas, c’était déjà une course que

nous avions en vue avant ce mardi. » Un Prix de Royaumont donc qui

pourrait bien avoir un air de revanche….

 

CROSSHARBOUR EN PROGRES

Mardi 6, Saint-Cloud. Poulain au physique

très imposant, Crossharbour (Zamindar)

restait sur une victoire pour sa rentrée à Fontainebleau. Ce frère de Rail Link avait débuté tardivement la

compétition, à l’automne de ses 3ans. Maintenant, il semble peu à peu rattraper

le temps. Dans le Prix Phil Drake, pour sa quatrième sortie, il s’est imposé

pour la troisième fois de sa carrière. Au fil de ses parcours, il semble plus à

l’aise, montrant à chaque nouvelle sortie des progrès.

Ce lundi,

il a résisté au retour du rentrant Bucintoro

(Galileo). Celui-ci n’avait pas été revu depuis sa quatrième place dans le

Prix de Turenne (L) sur cette piste. Ce dernier a peu couru lui aussi, étant

seulement à sa cinquième sortie. En débutant, à l’âge de 2ans, il avait battu

un certain Shamdinan (Dr Fong), troisième

ensuite du Jockey-Club (Gr1) et gagnant de Gr1 aux Etats-Unis