Hurricane fly, la tornade irlandaise

Autres informations / 25.05.2008

Hurricane fly, la tornade irlandaise

 

Dimanche 25 Mai, Auteuil. Gagner en débutant à

Auteuil est toujours un exploit en soi. Le faire en tirant quasiment tout le

parcours et dans un Gr3 en devient un authentique exploit et c’est que qu’a

réalisé Hurricane Fly (Montjeu) ce

dimanche. On le connaissait déjà en France, puisqu’il avait commencé sa

carrière chez Jean-Luc Pelletan. Il avait montré des moyens en plat, affichant

une valeur 49 et ayant participé à trois Groupes 3 et à un Groupe 2. Il avait

notamment terminé quatrième du Prix de Guiche (Gr3) remporté par le futur

vainqueur du Jockey-Club, Lawman (Invicible

Spirit). Depuis Hurricane Fly avait troqué les couleurs d’Hans-Peter

Breitenstein pour celles de George Creighton et avait commencé une nouvelle carrière

en Irlande. Il y a débuté en obstacle le 7 mai, par une victoire, à

Punchestown, dans un maiden, par 12 longueurs. Il avait séduit les observateurs

britanniques ce jour-là et son entourage a donc décidé ensuite de le présenter,

malgré son inexpérience, directement dans ce Prix de Longchamp (Gr3) à Auteuil.

Un pari osé, mais qui a été tenu. D’ailleurs, Hurricane Fly a prouvé ce

dimanche qu’il en avait… de la tenue. Il faut dire qu’il a de qui tenir,

puisqu’il est un fils de Montjeu, a

qui il apporte un premier succès de groupe en France sur les obstacles.

Après la

course, l’entraîneur du lauréat, Willie Mullins, déclarait : « J’était un peu inquiet car il

débutait à Auteuil. Il avait déjà été dressé en France sur les haies par

Jean-Luc Pelletan et, chez moi, je le fais travailler sur des haies françaises.

Il va revenir pour le Prix Alain du Breil. »

Après

avoir longtemps mené, Grivette

(Antarctique) a montré que ceux qui l’avait vite enterrée lors du second

semestre 2007 avait tord. Depuis le début de l’année, elle avait montré qu’elle

revenait à un très bon niveau. Elle a offert une bonne réplique au lauréat tout

au long de la ligne droite pour son retour à Auteuil. Malgré sa faible

expérience, La Grande Dame

(Daliapour), s’est octroyé une prometteuse troisième place. Elle n’avait couru

que deux fois en obstacle, pour une victoire et une deuxième place).

Concernant

le favori, Questarabad (Astarabad),

il s’est classé quatrième. Il n’a pu montrer la même accélération pour finir

que lors de ses dernières tentatives, ne pouvant accrocher les 3 premiers. Son

entraîneur, Marcel Rolland, n’expliquait pas, à chaud, cette

contre-performance : « Je

suis assez déçu. Je n’ai pas vraiment d’explication sur le coup. Il n’a pu

fournir son accélération habituelle, sachant qu’il a eu sa chance dans le

dernier tournant. »

Maintenant,

la plupart des protagonistes de ce Prix de Longchamp devrait se retrouver dans

le Prix Alain du Breil (Gr1), disputé le 22 juin. Toutefois, dans ce Groupe 1, on

espère retrouver aussi les officiels leaders actuels, à savoir Don Lino (Trempolino) et Othermix (Linamix).

 

RENDEZ-VOUS DANS LE PRIX ALAIN DU BREIL

Pour le

Prix Alain du Breil (Gr1), Ruby Walsh, étant mis à pied 14 jours par les

« stewards » britanniques ne pourra de nouveau être associé à

Hurricane Fly (la suspension étant aussi effective en France). Bien que son

entraîneur n’ait pas encore pris de décision, on peut penser que David Casey

pourrait être associé à Hurricane Fly dans le 

Prix Alain du Breil. En effet, ce dernier a monté régulièrement pour Willie

Mullins à Auteuil et était d’ailleurs ce dimanche en selle pour sur Jayo (Grape Tree Road) dans le Prix La Barka (Gr2). David Casey a

été le partenaire du succès de Rule Supreme (Supreme Leader) dans la Grande Course de Haies (Gr1)

d’Auteuil 2004 ou de celui de Nobody Told Me (King’s Theatre) dans la même

épreuve en 2001.