Derby : aussi ouvert que le jockey-club

Autres informations / 06.06.2008

Derby : aussi ouvert que le jockey-club

Samedi 7, Epsom (GB).

Dix-sept concurrents ont été déclarés partants dans le Derby d’Epsom (Gr1),

dont trois supplémentés et cinq O’Brien, qui tente de combler par la quantité

une apparente (?) faiblesse en qualité. Si un Galileo ou un High Chaparral est

au départ, seul le maître de Ballydoyle et ses commanditaires sont au courant.

Johnny Murtagh, jockey numéro un de la maison, a dû justifier son choix de

s’associer à King of Rome (Montjeu), de préférence au deuxième des Dante Stakes

(Gr2), Frozen Fire (Montjeu). « C’était une décision difficile, a-til déclaré

outre-Manche. Ils vont tous bien et l’entraîneur est content d’eux. Mais après

les derniers exercices, j’ai choisi King of Rome, qui m’a fait la meilleure

impression. » Le retour de New Approach (Galileo), que Jim Bolger avait déclaré

incertain après sa deuxième place dans les Deux Mille Guinées irlandaises

(Gr1), indique également que le lot est très ouvert, d’autant que trois

entraîneurs ont décidé de supplémenter, dont Dermot Weld avec Casual Conquest

(Hernando), le plus impressionnant gagnant de préparatoire en Irlande.

Avec trois chevaux

en lice après la supplémentation de Doctor Fremantle (Sadler’s Wells), Michael

Stoute est parmi les mieux armés, même si Tajaaweed (Dynaformer) a connu un

problème de ferrure dans la semaine.

Henry Cecil est

représenté par Kandahar Run (Rock of Gibraltar), qui a produit une très grosse

impression lors de son succès à Newmarket dans les Newmarket Stakes (L), et

dont l’entourage est assez chaud.

Élevé par la

famille Niarchos, notamment conseillée en élevage par Bill Oppenheim, Curtain

Call (Salder’s Wells) appartient notamment à ce chroniqueur du TDN et à un des

directeurs de Tattersalls, Jimmy George. Entraîné par Luca Cumani, déjà deux

fois vainqueur de la course, il partage le titre de second favori avec New

Approach. Élevé à Fresnay-le-Buffard, il est issu d’une sœur d’Hernando et

Johann Quatz.

 

VENT DE FRONDE

CONTRE BOLGER

Luca Cumani, comme

Paul Cole, a averti qu’ils ne tolèreraient aucun passe-droit pour Jim Bolger.

Celui-ci a semble-t-il obtenu que New Approach soit accompagné au départ par un

compagnon d’écurie (le jour des 2000 Guinées, cette opération avait retardé le

départ).

Bolger a rassuré

ses confrères sur le ton de la plaisanterie. On verra ce qu’ils en penseront si

un nouveau retard est provoqué par les requêtes de l’Irlandais.

Le tirage à la

corde a encore accablé Godolphin, puisque sur une piste probablement bonne à

souple, Rio de la Plata (Rahy) partira du 17 avec, à son intérieur, et dans

l’ordre décroissant, Washington Irving (Montjeu), Frozen Fire (Montjeu), Tartan

Bearer (Spectrum) et Doctor Fremantle (Sadler’s Wells).

La montée en

puissance de la course aura été décidément été animée, cette année…

 

 

PREMIER DERBY DAY

DE LEMAIRE

Petit Prince de

Newmarket (Literato, Natagora), Christophe Lemaire ne connaît pas encore Epsom,

qu’il découvrira avec Cicerole (Barathea) sur les 1.700 mètres des Princess

Elizabeth Stakes (Gr3). La pensionnaire de JeanClaude Rouget sera la seule

française au départ ce jour-là à Epsom, et la seule monte du jockey là-bas :

les Anglais et les Irlandais préfèrent confier leurs chevaux à n’importe lequel

de leur compatriote qu’à un cavalier français lorsqu’ils viennent en France,

pourquoi en serait-il autrement outre-Manche ?

Cicerole pourrait

néanmoins surprendre sur le toboggan d’Epsom, car la partenaire de Christophe

Lemaire à de sérieux atouts : « Elle est très bien et m’a beaucoup plu pour sa

rentrée gagnante à Longchamp, a expliqué le jockey. Elle a pour elle sa

maniabilité et son équilibre, deux qualités importantes à Epsom, d’après ce que

j’ai vu. C’est un parcours particulier, mais je crois que la pouliche a assez

de qualité pour bien faire. »

Cicerole est

deuxième favorite à 4,30 derrière Baharah (Elusive Quality), offerte à 2,50 après

une victoire de handicap qui lui vaut un rating de 109, de deux livres

supérieur au meilleur score de la française selon les repères anglais.

 

LE PARCOURS : DES

MONTAGNES RUSSES !

Accueillant le

Derby (sur le même tracé depuis 1872) et les Oaks, le champ de course d’Epsom

est l’un des plus particuliers du monde. Le fait que l’hippodrome constitue une

sorte de « U » (ou de fer à cheval) corde à gauche en font un véritable test

pour les pur-sang. Sur le tracé « classique », les compétiteurs commencent par

une montée pendant 800m, puis redescendent (une vraie plongée) vers Tattenham

Corner, un virage à gauche extrêmement raide (pas 90°, mais presque !). La

descente continue jusque dans les 200 derniers mètres, où les chevaux doivent

alors finir le parcours par une montée éprouvante, qui va en s’accentuant.

Outre la classe et la forme, le sens de l’équilibre est donc requis sur cette

piste, quelle que soit la distance.