Doctor dino fete son retour a chantilly

Autres informations / 01.06.2008

Doctor dino fete son retour a chantilly

Dimanche 1er, Chantilly. Pendant

un peu plus d’an Doctor Dino (Muhtathir)

a endossé l’habit du grand voyageur, vrp de luxe de l’entraînement à la Française. Mais

dimanche, il nous était revenu après un an d’absence en France et a remporté sa

plus belle course dans l’hexagone dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2). La

liste de ses exploits commence à être longue et se nimbe maintenant de citation

en France. A 6ans, Doctor Dino reste incontestablement dans une forme irréprochable.

« Doctor Dino aime le bon terrain, a

déclaré Richard Gibson, son entraîneur. C’est pourquoi nous avons décidé de

courir ce Grand Prix de Chantilly (Gr1) plutôt que la Coronation Cup

(Gr1, le 06/06). Il a couru au meilleur niveau partout dans le monde ces treize

derniers mois en représentant Chantilly, et je suis heureux de le voir

s’imposer à domicile. J’espère que nous le reverrons dans trois semaines à

Saint-Cloud pour le Grand Prix (Gr1). A 6ans, il a eu mené beaucoup de

batailles, mais il a conservé son envie de courir et de se battre. » Semblant

encore un peu ailleurs en traversant la foule qui le félicite, Richard Gibson

file rapidement vers Varévées

(Kaldounévées), sa deuxième pensionnaire dans la course, qui vient de rentrer

au rond de présentation. La seule jument du lot, récemment passé sous la

casaque de Rick Jamieson, a terminé à la sixième place avec en point de mire

des horizons plus lointains… «La Melbourne Cup (Gr1,

le 02/11) [chère à son propriétaire australien] reste son objectif. Entre temps

nous irons sur des épreuves de Groupe sur 3.000 mètres. »

a ajouté Richard Gibson. « 2.400m

est une distance trop courte selon moi surtout contre les mâles, a déclaré

Christophe Soumillon, son jockey. 3.000m est à mon avis le minimum pour elle. »

Fringant, Doctor Dino revient alors de sa 24e lutte. Au rapport

technique, Olivier Peslier son jockey découpe la course. « En cinq ou sixième position, nous avons bénéficié d’un bon

parcours jusqu’au début de la ligne droite, où il a pris la mesure de ses

adversaires assez aisément. Je l’ai sollicité jusqu’au bout car il a tendance à

se relâcher quand il prend l’avantage. »

 

ZAMBEZI SUN POUR UN RACHAT

Décevant lors de sa rentrée, il

manquait une course au lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1) pour s’exprimer

pleinement dans le Prix Ganay (Gr1). S’il a dû se plier à la loi de Doctor

Dino, Zambezi Sun (Dansili) a

retrouvé de sa superbe en course et au rond où il s’est présenté dans un

costume taillé sur mesure. « Je suis

très content de sa course, a déclaré Pascal Bary, son entraîneur. Il est de

nouveau sur de bons rails. Il doit maintenant aller sur le Grand Prix de

Saint-Cloud. » Une nouvelle bataille entre Doctor Dino et son dauphin

pourrait donc encore avoir lieu. Not

Just Swing (King’s Best), bon troisième en remontant tout le peloton dans

la ligne droite après s’être montré brillant en face lorsque le rythme s’est

temporisé, devrait suivre le même itinéraire. « Il avait tiré le n°8 à la corde et s’est retrouvé un peu loin

dans une course pas vraiment sélective, a expliqué Thierry Storme, son

propriétaire. André Fabre espère maintenant l’amener au Grand Prix de

Saint-Cloud. »