Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Avec moonstone, le festival o'brien continue au curragh

Autres informations / 14.07.2008

Avec moonstone, le festival o'brien continue au curragh

Dimanche

13 juillet, Curragh (IRL.).

Avec la très courte victoire de Moonstone

(Dalakhani) dans les Irish Oaks (Gr1), nous en sommes au onzième Groupe 1 de

Ballydoyle cette année, et l'équipe avait sept pouliches au départ des

prestigieuses Irish Oaks. Une avalanche de lauriers et de prétendants pour le

partenariat Magnier-Tabor-Smith, et des arrivées qui dépendent des péripéties

de courses.

La

logique a triomphé cependant au Curragh où la favorite Moonstone arrache la

victoire d'un nez à sa compagne d'écurie Ice

Queen (Danehill Dancer) qui en était à sa huitième course cette année,

finissant par ailleurs bonne dernière des Oaks d'Epsom à quelques 30 longueurs

de Moonstone qu'elle a failli battre aujourd'hui. Le déroulement fut clair pour

cette fois au Curragh, et après un train régulier assuré par les leaders

O'Brien, la course se résuma à une joute fratricide entre les trois

Tabor-Magnier : en tête Ice Queen qui avait fait le trou au début de la ligne droite

après avoir suivi en bonne position, ensuite Moonstone qui attaqua assez

rapidement pour remonter foulée par foulée l'inattendue Ice Queen, et la

française Gagnoa (Sadler's Wells) qui suivait Moonstone comme son ombre.

À

200m de poteau on comprit vite que Gagnoa n'arriverait pas à bout de la solide

Moonstone, bien qu'un changement de jambe à 100m du poteau la relança mais elle

échappa alors à la main de J-A Heffernan, penchant légèrement sur sa droite. De

son côté, Ice Queen ne lâchait rien ou presque. Au final, Johnny Murtagh et

Moonstone prirent un nez sur le fil à la fille de Danehill Dancer, récompensant

ainsi celle qui avait si bien couru à Epsom.

Moonstone,

fille de Dalakhani dont c'est la première production, avait été achetée

yearling 700.000 Guinées par J.Magnier, et si elle avait atteint une telle

somme, c'est parce que sa mère, Solo de Lune (Law Society) était déjà mère de L'Ancresse (Darshaan) qui avait terminé

deuxième des Irish Oaks. En ce sens, Moonstone l'a vengée. Solo de Lune est

aussi la mère de la « française » Cerulean Sky (Darshaan) qui gagna pour Kilfrush Stud, l'éleveur de

toute cette lignée, le Prix Saint-Alary (Gr1). Il s’agit donc d’un formidable

papier pour une pouliche dorénavant classique qui était arrivée maiden au

Curragh, ayant terminé 2e à Epsom et 4e des Musidora Stakes

(Gr2) en mai. Voilà un exploit que de gagner sa première course dans un tel

classique.

Quant

à la seconde si proche, Ice Queen, elle se consolera bientôt tant sa prestation

fut convaincante. On imagine, par ailleurs, l'émotion des dirigeants d'Arqana

attendant le résultat de la photo du Curragh puisque le propre frère d'Ice

Queen passera à Deauville au mois d'Août, le n°68 vers lequel convergeront les

projecteurs. Très bien née, Ice Queen remonte à une autre famille de Kilfrush

Stud, managé par Bredan Hayes, celle de Last Tycoon et de tous les

"ing" que prépare Robert Collet (Zipping, Nipping, Zelding).

La

troisième place est revenue à Gagnoa. Si elle n’a pu accélérer efficacement

dans la dernière portion montante, elle a conclu au même rythme que les autres.

Le test de tenue peut être jugé satisfaisant.

Finissant

quatrième de ces Oaks, et plus vite que celles qui la précédait, la bonne

Chinese White permettait à son père Dalakhani de signer un petit exploit. Il

plaçait de la sorte ses deux produits au départ, à la première et à quatrième

place du grand classique irlandais. Voilà une entrée en matière prometteuse

pour le sire de l'Aga Khan.

De

son côté Aidan O'Brien complétait une incroyable série : Moonstone est cet

après-midi sa troisième gagnante consécutive des Irish Oaks, et surtout la septième

victoire de suite de maître de Ballydoyle dans une course classique irlandaise.

Le monopole tourne au règne absolu, suite logique. Mais la roue des courses

tourne toujours…