Goldikova, de dauphine à princesse

Autres informations / 05.07.2008

Goldikova, de dauphine à princesse

Dimanche 6 juillet, Maisons-Laffitte. Cette année, les auspices du turf

français nous gâtent. L’écrin des pouliches de la génération classique délivre

de nombreuses perles. L’année 2008 est un millésime savoureux où chaque

concours de dégustation est un délice. Dimanche, à Maisons-Laffitte, le Prix

Chloé (Gr3) rassemble quelques-unes de nos meilleures pouliches, quelques-unes

seulement puisqu’il manque celles qui évolueront désormais sur une distance

supérieure au mile. On pense notamment à la championne Zarkava (Zamindar) et à

sa dauphine du Prix de Diane Gagnoa (Sadler’s Wells). La première nommée

surclasse ce fameux millésime et pour d’excellentes pouliches comme Goldikova

(Anabaa) ou Proviso (Dansili), la concurrence est très rude et l’on peut se

demander si elles n’auraient pas chacune dominé leur génération si toutes

n’étaient pas nées la même année. Quoiqu’il en soit, le spectacle offert par

ces demoiselles est à chaque fois formidable.

Chacune d’entre elles a désormais choisi sa voie : ce sera sur la distance

classique ou sur le mile.

Alors que Natagora (Divine Light) prépare la July Cup (Gr1, le 11/07 à

Newmarket), ces contemporaines se retrouvent sur une autre ligne droite, celle

de Maisons-Laffitte. L’arrivée sera d’ailleurs placée au deuxième poteau et non

au troisième afin d’éviter le passage de route.

Goldikova. Deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) après avoir

trébuché en sortant des boîtes, son nom résonnait dans les couloirs des

hippodromes à quelques jours du classique cantilien comme étant la seule

capable de porter l’estocade à la grande championne Zarkava. Aimée du public,

la petite pouliche baie des frères Wertheimer a pris la troisième place…

Satanée distance, le bout du monde pour elle. Elle ne rencontrera plus la «

reine » de l’Aga Khan et revient sur le mile pour remporter le premier Groupe

de sa carrière. Goldikova s’est façonnée, au fil de ses prestations, une

réputation de championne, sans même avoir remporté un Groupe. Ce prix Chloé est

véritablement à sa portée. L’exercice de la ligne droite devrait lui convenir

car elle possède « le moteur » et la double accélération. Un atout important

pour arriver au bout de la ligne droite. « Tout va bien. On la ramène sur

1.600m, car on pense que finalement, elle est mieux sur cette distance, nous a

déclaré Freddy Head. Dans la Poule d'Essai, elle a montré qu'elle était capable

de produire deux accélérations. » Freddy Head et les frères Wertheimer ont

supplémenté un leader pour Goldikova, Pas Seule (Iron Mask), qui sera montée

Davy Bonilla.

L’armada « Fabre ». La quatrième place de Proviso (Dansili) dans le Prix

de Diane est une performance de haut vol. André Fabre et son propriétaire

Khalid Abdullah ont fait le choix de supplémenter la pouliche. Un choix qui

montre qua la pouliche progresse, après avoir eu du mal à passer de 2ans à

3ans. L’entraîneur cantilien présente également la cinquième de la Poule

d’Essai des Pouliches, Azabara (Pivotal), lauréate du Prix des Lilas (L) et

tombeuse de Goldikova au début de l’année. Cette dernière lui rendait certes

3,5 kilos, mais cette performance délivre tout de même une information

importante. La troisième pensionnaire d’André Fabre porte les couleurs du Haras

de la Pérelle. C’est Caesarine (Pivotal). Elle a reçu une ??JDG Rising Star ?lors de ses débuts

à Saint-Cloud. Décevante ensuite en prenant la sixième place d’une course B, la

grande pouliche, très signée par son père, a depuis levé quelques doutes en

remportant le mois dernier le Prix Volterra (L).

Un nouveau petit prodige ? Si la plupart des pouliches présentes ont

déjà un peu voire beaucoup d’expérience, l’une d’entre elles effectuera

seulement sa deuxième sortie publique. Vu le 27 mai à Longchamp, Dariena

(Highest Honor), la sœur de Darjina (Zamindar), avait créé une très forte

impression ce jour-là. Elle monte évidemment une marche importante dans un lot

de grande qualité, mais elle pourrait être la belle surprise de ce Prix Chloé.

 Existe-t-il une nouvelle petite

fée en marron et vert dans les boxes d’Alain de Royer Dupré ?

Les places légitimes. C’est en toute logique que Top Toss (Linamix) et

Macellya (Testa Rossa) sont au départ de ce Prix Chloé. Gagnante du Prix

d’Aumale (Gr3) à 2ans, la deauvillaise Top Toss a effectué une campagne 2008

honorable qui lui confère une place légitime dans l’épreuve. Septième du Prix

de Diane, elle a, avant cela, remporté une Listed pour sa rentrée et terminé à

une encolure de la lauréate du Prix Pénélope (Gr3), Gagnoa. Macellya, troisième

du Prix Thomas Bryon (Gr3) et deuxième d’une Gr3 à Hollywood Park en novembre,

effectuera ici une grosse rentrée.

Une visiteuse issue d’une autre Poule… L’italienne Vattene (Kendor)

vient tenter sa chance sur la ligne droite de Maisons-Laffitte, associée à

Anthony Crastus. Deuxième de la Poule d’Essai italienne, Vattene possède une

musique comportant une seule fausse note. En six sorties au niveau Listed et

Gr3 à 2 et 3ans, elle enregistre une septième place, une troisième place, deux

premiers accessits et deux victoires.