Henrythenavigator : 4e gr1 et grands projets

Autres informations / 30.07.2008

Henrythenavigator : 4e gr1 et grands projets

Mercredi 30 juillet, Goodwood (GB). Henrythenavigator (Kingmambo) arrivait dans les Sussex

Stakes (Gr1) dans la même configuration que celle de Rock of Gibraltar

(Danehill) en 2002, presque dans l’ombre tutélaire de son glorieux aîné. Il

restait sur la même série de trois victoires dans les trois Groupes 1 majeurs

pour les milers de 3ans : 2000 Guinées de Newmarket et du Curragh et les

St James’s Palace Stakes. Et comme Rock, il a remporté, ce mercredi, les Sussex

Stakes (Gr1). Pourtant le résultat a été cette fois plus dur à obtenir, face à

son rival bien connu Raven’s Pass (Elusive Quality). Alors que le train n’a pas

été très soutenu, la faute au leader de Coolmore Windsor Palace (Danehill

Dancer), Henrythenavigator s’est finalement retrouvé vite en tête. Après que le

4ans Major Cadeaux (Cadeaux Généreux) a réellement lancé l’épreuve la ligne

droite entamée, les gros bras sont arrivés. Henry, le premier, qui prenait

l’avantage à 400m de l’arrivée, juchée au sommet de la colline sur laquelle se

déploie la piste de Goodwood. Raven’s Pass n’avait pas quitté son ombre depuis

le début et le suivait dans sa progression. Des 400 aux 300m, Henrythenavigator

passait une vitesse dont il a le secret pour prendre franchement le meilleur et

se retrouver une longueur et demie devant Raven’s Pass. Il a pu aussi venir

s’appuyer à cet instant contre la lice intérieure. Des 300 aux 200m, Raven’s

Pass refaisait un petit peu de son retard. Il pointait à une longueur à

l’entame du dernier furlong (200m). Ensuite il a continué à grappiller des

centimètres, des décimètres, sans jamais pouvoir reprendre l’avantage au

maître. Finalement, la course s’est résumée à un duel comme le confirmait

Johnny Murtagh, « je ne voulais pas prendre de risque dans une course sans

train mais, quand je me suis retrouvé en tête, le cheval attendait Raven’s Pass

et n’était pas prêt à le laisser passer ». Si le fils de Kingmambo n’a pas

montré l’éclair dévoilé au Curragh dans les Guinées, quand il clouait sur place,

en quelques foulées New Approach (Galileo), il a encore montré sa très grande

maîtrise du mile et son sens de la bagarre pour ne jamais baisser pied. Et sans

doute que Raven’s Pass était supérieur ce mercredi au New Approach des Guinées

irlandaises, mal à l’aise sur une piste ferme.

 

 

Henry sort de l’ombre de Rock

La référence à Rock of Gibraltar

est évidemment un must et la comparaison attendue. « Il est vraiment très

impressionnant et, bien qu’il soit très proche de Rock of Gibraltar, il a

probablement un jeu de jambes supérieur » a commenté son jockey. Pour

Aidan O’Brien, son champion « est un cheval très spécial. Il peut suivre

tous les trains, est vraiment dur et est capable d’accélérer très fort. »

Ne serait-ce pas le portrait du compétiteur idéal que nous trace là l’équipe de

Coolmore ?

 

Quand on parle de Breeders’ Cup Classic

L’entraîneur irlandais a évoqué la

suite du programme d’Henry. Trois épreuves sont retenues, qui concentrent ce

qui se fait de mieux sur la planète du pur sang : le Prix Jacques le

Marois (Gr1) à Deauville, le 17 août, les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) à

Ascot, le 2 septembre et la

Breeders' Cup Classic (Gr1) à Santa Anita, le 25 octobre.

« Il a déjà été battu en terrain lourd l’an dernier. C’est quelque chose

que nous devons garder à l’esprit. C’est un cheval dur qui aime courir, c’est

pourquoi le Jacques le Marois est tout à fait possible avant les Queen

Elizabeth II Stakes. Quant à la Breeders' Cup Classic, le cavalier qui le monte

tous les jours avait déjà dit avant les Guinées qu’il le ressentait comme un

cheval de Dirt. » Cette séquence et ce passage sur le Dirt pour le Classic

ne sont pas nouveaux à Coolmore. Giant’s Causeway (Storm Cat) avait déjà

enchaîné Queen Elizabeth (2e) au Classic (2e). Et la

grande épreuve américaine de fin d’année est de celles qui manquent encore au

palmarès d’Aidan O’Brien.

 

Avantage Tamayuz

Le meilleur miler français, depuis

son sacre dans le Prix Jean Prat (Gr1), est Tamayuz (Nayef). Il y laissait

Raven’s Pass à une longueur et demie. L’écart sensiblement moindre entre

Henrythenavigator et le précité à Goodwood place Tamayuz au dessus du champion

de Coolmore. Une rencontre dans le Jacques le Marois permettrait de lever cette

hypothèse et serait surtout explosive. Le mile de l’année en quelque sorte.

 

2008, l’année de tous les records ?

Les Sussex Stakes apportent une 16e

victoire de Groupe 1 à Coolmore en 2008. Avant même le mois d’août et l’annonce

d’une bonne promotion de 2ans, le record établi en 2001 avec 23 Gr1 semble

largement à portée de main. Il avait, cette année-là, inscrit son nom au

palmarès de 22 des 78 Gr1 européens auquel il faut ajouter la victoire de

Johannesburg dans la Breeders

Cup Juvenile (Gr1). 2001 avait l’année du premier Derby d’Epsom pour Aidan

O’Brien avec Galileo. 2001 était aussi l’année du sacre comme premier

entraîneur étranger à remporter le titre en Grande-Bretagne depuis… Vincent

O’Brien en 1977. Un Vincent O’Brien qui officiait à Ballydoyle, pour l’équipe

qui allait devenir un peu plus tard Coolmore.

Dans un autre registre, le record

de 7 Groupes 1 consécutifs, établi par Rock of Gibraltar (détrônant alors Mill

Reef) en 2002, devrait aussi bientôt faire son entrée dans l’actualité

coolmorienne. Henrythenavigator empreinte résolument une voie qui peut l’emmener

sur l’Everest hippique.

 

 

SUSSEX S.

Gr1

1er        HENRYTHENAVIGATOR (M3)   Johnny Murtagh

            Kingmambo

& Sequoyah (Sadler's Wells)

            2e

mère : Brigid (Irish River)

            3e

mère : Luv Luvin' (Raise a Native)

            Pr. :

Susan Magnier

            El. :

Western Bloodstock

            Entr. :

Aidan O'Brien

2e         RAVEN’S PASS (M3)

            Elusive

Quality & Ascutney (Lord At War)

            Pr./El. :

Stonerside Stable

            Entr. :

John Gosden

3e         MAJOR CADEAUX (M4)

            Cadeaux

Genereux & Maine Lobster (Woodman)

            Pr. :

NA. Woodcock, A C Pickford & David Mort

            El. :

Earl Richard Evain

            Entr. :

Richard Hannon

Ecarts : Tte, 3.1/4 (6

partants). Temps : 1’38’’46.

Autres partants : Winker

Watson, Tariq, Windsor Palace.

Non-partant : Dream Eater.

 

 

ORIZABA IMPRESSIONNE

Le 2ans Orizaba (Orpen) avait fait

sensation à Newbury le 16 mai en remportant sa première sortie de neuf

longueurs. Il était passé alors sous les couleurs de Cheik Mohammed Al Maktoum

et se présentait favori des Coventry Stakes (Gr2) du meeting de Royal Ascot.

Décevant, seulement 5e dans cette épreuve survolée par Art Connoisseur

(Lucky Story), il a pris à Goodwood une revanche impeccable. Il a surtout

montré des qualités de tenue sur les 1.400m des Vintages Stakes (Gr2) qui font

dire à Lanfranco Dettori : « Aujourd’hui, il gagne comme un cheval

qui tient. Il sera très bien l’an prochain et j’’étais heureux de voir que son

action était encore meilleure à la fin. » Mick Channon, son entraîneur, a

décidé de prendre son temps. « Nous le garderons jusqu’à l’automne pour

des courses comme les Dewhurst Stakes (Gr1 – Newmarket, le 18 octobre) ou le

Racing Post Trophy (Gr1 – Doncaster, le 25 octobre). » Avec Orizaba, on

peut saluer le succès d’un fils d’Orpen, un étalon qui officie en France depuis

2008 au Haras du Thenney. Savoir sur le sol français le père d’un top 2ans

anglais est un plaisir qu’il faut apprécier à sa juste mesure.

 

 

Vintage Stakes

Gr2

1er        ORIZABA (M2)        Frankie Dettori

            Orpen

& Jus'chillin' (Elbio)

            2e

mère : Not Mistaken (Mill Reef)

            3e

mère : Big Nistake (Barbizon)

            Pr. :

Cheikh Hamdan bin Mohammed Al Maktoum

            El. :

W Powell-Harris

            Entr. :

Mick Channon

2e         LORD SHANAKILL (M2)

            Speightstown

& Green Room (Theatrical)

            Pr. :

Mark T Gittins

            El. :

Vimal Khosla, Gillian Khosla & Templeton Stud

            Entr. :

Karl Burke

3e         SAYIF (M2)

            Kheleyf

& Sewards Folly (Rudimentary)

            Pr. :

Saleh Al Homaizi & Imad Al Sagar

            El. :Crandon

Park Stud

            Entr. :

Peter Chapple-Hyam

            Ecarts :

1.1/4, enc (10 partants). Temps : 1’26’’54.

Autres partants : Soul City,

Shaweel, Instalment, Firth of Fifth, Set Sail, Ryehill Dreamer, Baycat.

Non-partant : Westphalia.