Interview julian dollar, manager general denewsells park stud

Autres informations / 07.07.2008

Interview julian dollar, manager general denewsells park stud

 

JDEG

Pouvez-vous

nous donner une idée de la taille et de la stratégie de Newsells Park ?

JD

Newsells

Park est un haras commercial avec environ 90 poulinière. Notre objectif est

d’élever des chevaux de haut niveau et de les vendre une fois yearling. Nous

avons encore une longue route pour attendre les objectifs fixés par Klaus

Jacobs, mais nous pensons être sur le bon chemin et apportons chaque années des

améliorations pour y parvenir. Le père de Klaus Jacob, Walter Jacobs, a crée

Gestut Fahrhof dans les années 60 et le haras a maintenant une réputation

international grâce aux étalons et chevaux tels que Surumu, Acatenango,

Lomitas, Silvano et Quijano. Fahrhof est une organisation également gérée par

le fils de Klaus Jacob, le Docteur Andreas Jacobs, qui a également créé Main

ChanceFarm, en Afrique du Sud, où se trouve Silvano, qui a 2 gagnants

classiques en Afrique du Sud cette année.

Pour

trouver la vision de M. Jacob, je suis retourné en Angleterre. Lorsque je l’ai

rencontré pour la première fois, j’ai tout de suite vu que c’était un homme qui

savait où il allait et j’ai voulu y aller avec lui. A cette époque, il n’y

avait qu’un étalon à Newsells, Osorio, qui était élevé par Fahrhof de la dernière

production de Surumu et qui a gagné le Derby Italien sous els couleurs de

M.Jacob. Je n’ai aucun doute concernant le futur, considérant qu’avec le nombre

de poulinières que nous avons, nous auront d’autre bons chevaux.

 

JDEG

Pourquoi

vendez-vous des yearlings en France ?

JD

M.Jacob a

toujours aimé Deauville et aime venir à ces ventes. Newsells a vendu plusieurs

excellents chevaux à Deauville, comme Best Name et la vente fait toujours

partie de nos plans. Cette année, nous auront 9 yearling à Deauville, dont des

poulains de Montjeu et Monsun et une pouliche par Rainbow Quest lors du premier

jour des ventes.

 

JDEG

Depuis

combien de temps faites-vous partie de l’équipe de Newsells ?

JD

J’ai

rencontré la première fois M.Jacob il y a 2 ans et, à cette époque, j’étais

manager général de Castleton Lyons, un haras du Kentucky, et je n’avais aucune

attention de quitter les Etats-Unis. J’avais passé 5 ans en tant que cavalier

professionnel après mon départ de l’université. Cela ma donné l’occasion

d’aller partout en Europe et je représentais la Grande-Bretagne en concours à

Saumur et à Maisons-Laffitte. J’ai ensuite décidé qu’il était temps d’avoir un

« vrai » travail et j’ai commencé à travailler pour une agence de

marketing dans la finance, mais les chevaux étaient toujours dans mon cœur. Au

bout de 6 mois, j’ai été contacté par Chris Richardson qui m’a proposé un poste

d’assistant manager à Cheveley Park Stud à Newmarket. Je n’ai pas hésité

longtemps avant d’accepter. J’ai passé presque 7 ans à Cheveley avant de relever

le Défi de Castleton Lyons. C’était un grand chalenge et je dois beaucoup au

docteur Ryan et son fils Shane. J’étais assez impressionné par M.Jacob et la

taille et la portée de Newsells.

 

JDEG

Quels ont

été les changement à Newsells récemment ?

JD

Beaucoup

de gazon a été semé en 2001 au haras et a 

eu le temps de poussé depuis. Nous nous sommes énormément concentrés sur

la terre et y avons accompli beaucoup de progrès. Nous travaillons avec Roger

Allman de Kentucky’s Farm Clinic et je pense que nous avons un bon programme

pour l’alimentation. Nous prenons des conseils chez des experts mondiaux et les

changements concernant nos terres se sont reflétés sur les yearlings qui sont

plus gros, plus fort et plus robustes qu’avant. Avant, nos foals pesaient 50

kilos et, cette année, ils en pèsent 60. Je pense que cela a aussi été

alternativement reflété en course, avec des chevaux comme Soapy Daner, Best

Name, Marroussies Wings, Shipmaster et le 2ans Shipmaster, qui a termine 2e

à Royal Ascot le mois dernier.

Nous avons

également changé l’équilibre de notre contingent de poulinières et, alors qu’au

débuts Newsells achetait seulement des poulinière « supérieures »,

nous en avons également acheté qui provenaient de top famille, comme Puce, une

demi-sœur de la mère d’Alexandrova et Magical Romance, Astorg, qui provient de

la famille d’Allez France, Helena Molony, une sœur d(High Chaparral,

Specifically, la mère de Speciosa et demi-sœur de Pride, ou encore Dictinctive

Look, la mère de Magnificent Style et Shastye, une demi-sœur de Sagamix et de

la mère de Sageburg.

 

JDEG

Quel est

le rôle de M.Jacob au haras ?

JD

M.Jacob a

crée plusieurs entreprises de niveau internationale que la famille Jacob

Suchard a vendu, ainsi qu’une œuvre de charité. C’est un homme de cheval et il

n’aime rien de plus que tout ce qui tourne autour de l’élevage. Pour lui, une

journée parfaite est une journée où il peut marcher dans ses paddock et

regarder ses poulinières et ses foals. Quand il a commencé Newsells, il était

trop occupé pour passer beaucoup d’heure sur le haras, mais, maintenant, il a

le temps de pouvoir apprécier cet univers.