Grand pédigrée

Autres informations / 06.08.2008

Grand pédigrée

 

 

TAILLéE

WERTHEIMER HAUTE-COUTURE

 

 

Une

graine de championne miler

 

JDG avait plébiscité Goldikova à 2ans avec

une JDG Rising

Star tant elle avait été impressionnante quand elle gagna le Prix de

Toutevoie de 4 longueurs. Elle a patienté jusqu'à la Poule d'Essai (Gr1) où

elle terminait 2e de l'intouchable Zarkava (Zamindar) pour confirmer

son immense qualité. Elle y précédait Halfway To Heaven (Pivotal) qui est la

meilleure miler outre-manche après ses Irish Guinées (Gr1) et ses Nassau Stakes

(Gr1) dernièrement. Sa 3e place du Prix de Diane (Gr1) était

excellente, sur une distance qui excède son aptitude de vitesse comme l'a

confirmé hier Freddy Head qui la considère comme une vraie pouliche de vitesse

(1.200m à 1.600m). Elle a remis les pendules à l'heure dans un Prix Chloé (Gr3)

qu'elle a surclassé en laissant à 3 longueurs Top Toss (Linamix), gagnante du Prix

Psyché (Gr3). Et désormais le monde entier connaît sa vraie valeur, une des

plus élevées d'Europe, juste en retrait de Zarkava mais au-dessus de Halfway To

Heaven.

Goldikova avait tout pour entrer par la

« grande porte » dans le cercle des championnes, et les circonstances

ont voulu qu'elle s'y impose presque discrètement, en prenant un chemin plus

anonyme, en prenant son temps en somme. Son avènement est parfaitement logique,

et celle qui, à l'origine, était une pouliche de spécialistes, celle que nous

chuchotions entre nous,  est devenue

publiquement connue et reconnue. Sa classe, son accélération redoutable sur le

mile, la légèreté de son action, en font une pouliche d'exception au sein d'une

famille qui en comportait déjà. Et c'est tout le mérite de l'élevage Wertheimer

que souligne cette championne.

 

Un

étalon vraiment confirmé

 

Anabaa est un vrai Danzig qui a débuté

tardivement à 3ans pour n'éclore qu'à 4ans où il a été quasi invaincu (il n'a

été battu que d'une tête dans l'Abbaye), remportant tous les grands sprints

d'Europe dont la July Cup (Gr1) et le Maurice de Gheest (Gr1). Ce champion

sprinter, à l'image de son fabuleux père, a transmis sa vitesse à ses produits

en leur conférant parfois la possibilité d'aller plus loin en distance, comme

le fait Danehill, un autre Danzig, ce qui est précieux en Europe.

Est-ce le fait qu'il ne « marque »

pas toujours sa production ? Est-ce le fait qu'il soit stationné en France ?

On se demande pourquoi Anabaa n'a pas tout de suite été perçu comme un des tous

meilleurs étalons d'Europe. Dès son entrée au Quesnay chez son propriétaire

Alec Head, ce grand sprinter a donné dans ses premières productions Anabaa

Blue, gagnant du Jockey Club, et Amonita, gagnante du Marcel Boussac. Et

d'emblée, il a produit une pléthore de gagnants et de chevaux utiles comme les

aiment entraîneurs et propriétaires. Avec Linamix, il s'est imposé comme le

meilleur sire hexagonal sans pour autant atteindre la renommée et la cote qu'il

mérite, et que son équivalent irlandais ou anglais aurait eu immédiatement. La

liste des bons chevaux qu'il a engendrés est très longue, et si l'on ajoute

tous les grands chevaux australiens qu'il a faits dans l'hémisphère sud comme

Yell, Virage de Fortune, et autres Headturner, tous vainqueurs de Gr1, elle

devient vraiment impressionnante.

Heureusement revenu d'une escapade

américaine, il poursuit sa carrière au Quesnay, et l'émergence de Goldikova ne

peut qu'inciter les éleveurs européens à utiliser un tel sire, une valeur sûre

dans un pays qui en manque.

 

Une

lignée bleue royale

 

Il suffit de lire et d'énumérer la lignée

maternelle pour se persuader que Goldikova a de qui tenir ! Hormis la mère Born

Gold, petite gagnante à Jallais, après une 2e place à Evry pour ses

débuts, toutes les autres « mamans » sont de première qualité. La

grand mère Rivière d'Or (Lyphard) est gagnante du Saint-Alary (Gr1) et 2e

du Diane. Sa mère Gold River (Riverman) est une jument de légende gagnante de

l'Arc de Triomphe (Gr1). La mère de Gold River est Glaneuse (Snob), gagnante du

Malleret et du Premio del Jockey Club et 3e du Diane. Ces trois

juments, Rivière d'Or, Gold River et Glaneuse sont trois grandes pouliches de

courses mais aussi, fait rare, trois poulinières d'exception et par voie de

conséquence Born Gold les rejoint dans cette tradition. Cette lignée est la

meilleure lignée maternelle Wertheimer en ce qui concerne les pouliches, car

l'autre particularité de leur production est d'avoir donné des femelles

d'exception et peu de mâles de cette qualité par comparaison.

  • Born Gold, avant d'engendrer Goldikova, a produit

    une bonne pouliche, Gold Round (Caerleon), Prix Cléopatre (Gr3), et un bon mâle

    Gold Sound (Green Tune), Prix de Guiche (Gr3), ainsi que les utiles Born

    Something (Caerleon) et Red Tune (Green Tune). Elle a maintenant produit quatre

    sujets de Groupe dont une championne, elle se situe bien dans la continuation

    familiale.

  • Rivière d'Or a donné la formidable Gold Splash

    (Blushing Groom) gagnante du Marcel Boussac et des Coronation Stakes (Gr1) à

    Royal Ascot.

  • Gold River, outre Rivière d'Or, a produit le

    meilleur mâle de toute la lignée, Goldneyev (Nureyev), 2e de la

    Poule d'Essai (Gr1), ainsi que Chercheur d'Or (Northern Dancer), gagnant du

    Prix du Lys (Gr3).

  • Glaneuse a tracé dans plusieurs directions, en

    plus de Gold River qui reste le fleuron de la famille. Via Gracious (Habitat),

    elle a donné Greenway (Targowice – Gr3), Gay Minstrel (Gay Mecene – Gr3), Oczy

    Czarnie (Lomond), Prix de la Salamandre (Gr1).

    À toutes les générations de grands sujets

    de classe, mais surtout quelques pouliches exceptionnelles et c'est en ce sens

    que Goldikova perpétue cette incroyable lignée de grandes juments de courses.

     

    Un croisement

    nostalgie qui réussit

     

    Northern Dancer x Danzig sur Nasrullah x Blushing

    Groom est un classique du genre et a été expérimenté avec succès dans les

    années 80/90. Cet inbreeding de fait sur Nearco (5x5x6) fonctionnant à

    merveille, comme plus généralement l'inbreeding sur Northern Dancer (4x4) qui

    lui aussi est à l'œuvre dans ce croisement. Il est d'ailleurs amusant de noter

    combien d'étalons Wertheimer sont présents dans ce pédigrée : Riverman (4x4),

    Lyphard et Gay Mecene.

    Mais on constate surtout que sont actifs ici

    tous les étalons américano-européens qui ont fait le bonheur et la fortune de

    Coolmore, tous ces étalons qui témoignaient à l'époque de la volonté croisée

    des américains et des européens de mêler leur sang (Northern Dancer, Vaguely

    Noble, Danzig, Riverman, Lyphard, Blushing Groom). De ce point de vue,

    Goldikova va à l'encontre de la dérive des continents d'élevage, dérive qui

    éloigne aujourd'hui la sélection américaine de ce qui se poursuit et s'améliore

    en Europe. Et on pourrait ajouter que c'est aussi le croisement des influences

    Head et de la tradition Wertheimer, ce qui ne fait que rendre justice à un

    partenariat qui a marqué l'histoire du turf français.

    Goldikova, une recette des années 90 qui

    fait merveille en 2008.