Fully funded, un cheval tout neuf

Autres informations / 18.09.2008

Fully funded, un cheval tout neuf

Jeudi 18 septembre, Chantilly.

L’attrait du Prix du Four à Chaux (D) était de proposer la rencontre de

candidats aux trajectoires sensiblement différentes sur une distance de 3.000m

que la plupart d’entre eux découvrait. Entre Chirango (Chichicastenango) qui venait de collectionner les places

d’honneur dans des Listeds et Fully

Funded (Aptitude), titulaire de quatre sorties plutôt en progression mais

limitées au niveau E, il y a bien peu de points communs. Le verdict a été à

l’avantage de ce dernier qui confirme ainsi ses progrès estivaux commencés lors

de sa victoire de Dieppe, le 15 juillet. « Ce

jour-là, sur 2.400m en terrain « défoncé », il s’était baladé »,

nous apprend Christiane Head-Maarek, en charge de ce poulain de Khalid

Abdullah. L’essai sur une distance encore rallongée est donc concluante.

« Il faut aussi dire qu’il a eu un parcours de rêve et que tout s’est

ouvert dans la ligne droite, continue l’entraîneur. On devrait maintenant

rester sur cette distance et je dois voir avec le Prince pour son programme à

venir. A moins que… Il est inscrit aux ventes de Newmarket à la fin du mois

d’octobre. Il faut donc maintenant savoir si nous ne conservons ou s’il passe

effectivement en vente. »

La deuxième place de Pouvoir

Absolu (Sadler’s Wells) laissait Elie Lellouche partagé. S’il trouvait que

son poulain « a bien couru », sans savoir encore s’il allait

persévérer sur ce créneau de distance (le poulain comptait antérieurement trois

sorties sur 2.400m dont une victoire à Clairefontaine), il relevait que son

candidat avait connu un parcours peu limpide. Une chose est sure. Après avoir

eu du mal à trouver l’ouverture aux 300m, Pouvoir Absolu a parfaitement

terminé, refaisant des longueurs sur Fully Funded.

Chirango a longtemps patienté et s’est même retrouvé dernier

à l’entame de la ligne d’arrivée. Sa fin de course a également été tranchante

sans néanmoins laisser l’impression de pouvoir inquiéter ceux qui l’ont

finalement précédé. Philippe Demercastel, dans l’attente du retour de son

jockey, Ioritz Mendizabal, analysait à chaud que « le cheval a peut-être

été tenu trop loin. C’était un essai sur la distance et je le trouve très

correct. Le lot comportait quelques bons éléments comme Pouvoir Absolu. Il n’y

a absolument pas à rougir »