Iclan de molières et kami des obeaux : lutte pour un doublé

Autres informations / 06.09.2008

Iclan de molières et kami des obeaux : lutte pour un doublé

Dimanche 7 septembre, Craon.

La réalisation d’une carrière en cross est toujours empreinte d’aléas et de vicissitudes.

Nombre de chevaux au potentiel certain n’ont jamais pu connaître la carrière qui

aurait dû être la leur. Quand on aborde des exercices comme celui imposé par le

Grand Cross de Craon, rebaptisé Prix Louis de Guébriant, on prend vite

conscience de l’exigence de la discipline. Le parcours de Craon est magique et

se déploie sur l’ensemble de l’amphithéâtre naturel qui entoure les tribunes.

Variations herbe/terre, successions contre-hauts/contre-bas, passage de route,

tout y est rassemblé. La tentative d’Iclan de Molières (Chef de Clan)

d’inscrire un deuxième Grand Cross à son palmarès à 12ans n’en est que plus

méritoire. Son premier sacre a été obtenu à l’âge de 9ans, l’âge de

l’épanouissement pour les cross-chasers. 12ans lui accorde une dimension

canonique. Sa préparation a été axée toute entière vers cette grande échéance. Elle

a été la même que l’an dernier quand il finissait deuxième derrière Sarako

(Graveron). Un autre détenteur de l’épreuve est au rendez-vous : Kami des

Obeaux (Saint Preuil), lauréat en 2006. Sa préparation n’a pas été idéale car

il reste sur une chute à Pompadour, la seule de sa carrière. Mais pour son

retour à la compétition en juin à Durtal, il avait gagné de manière confortable

démontrant qu’un ancien gagnant du Grand Cross de Craon doit toujours être

respecté. Le duel Iclan de Molières / Kami des Obeaux sera un match dans la

course. Autre centre d’intérêt : la rentrée de Nuit Rochelaise (Dress

Parade) directement à Craon après sa victoire dans le Prix Anjou-Loire

Challenge (L) au Lion-d’Angers le 1er mai. Une victoire de sa part

créerait le premier doublé du genre sachant que la (très longue) épreuve du

Lion ne traverse encore que sa prime jeunesse.