Iskanderia : pour continuer la belle histoire

Autres informations / 05.09.2008

Iskanderia : pour continuer la belle histoire

CRAON, Samedi 6 septembre

C’est le Prix du Lude (Course F), qui donnera le coup

d’envoi des trois Glorieuses de Craon. Quoi de plus normal puisque les 2ans

seront à l’honneur. Parmi eux, Iskanderia (Johann Quatz), lauréate pour ses

débuts à Saint-Malo, possède une histoire peu banale. En effet, elle a été

achetée en partie avec l’un des trois bons d’achat (de 3.000€) offerts par

l'ASSELCO aux propriétaires présents à la soirée des Cravaches d'Or de l'Ouest

en mai 2007. Elle a déjà offert une belle joie à ses copropriétaires en gagnant

dès ses premiers pas et, désormais, elle grimpe logiquement d’un échelon dans

l’alphabet.

Cette fois, l’opposition sera plus relevée pour elle avec la

présence notamment de Celtic Air (Kaldounevees), une propre sœur d’Atlantic

Air, qui n’a pas réussi ses débuts à Clairefontaine. Il ne faut pas la

condamner hâtivement et on peut s’attendre à des progrès de sa part. Iskanderia

retrouvera également sa dauphine du 16 août, Valdingue (Enrique). Celle-ci

retrouve la pensionnaire de Cyriaque Diard avec un net avantage au poids et

elle peut donc prendre sa revanche ici.

Une débutante est également bien née. Il s’agit de Bufera

(King’s Best), sœur de la très bonne Albisola (Montjeu), qui avait fait

impression en remportant le Prix Finlande (L) au printemps à Longchamp en

terrain lourd. Bufera a terminé 8e pour ses débuts et peut certainement mieux

faire ici. Henri-Alex Pantall présente ici Sarsia (King’s Best), 2e en débutant

de Galéo des Flandres (King’s Theâtre). La mère de Sarsia, Serisia (Exit to

Nowhere) avait été invaincue lors de ses quatre premières sorties à l’âge de

3ans. Cette série s’était alors parachevée par une victoire dans le Prix Psyché

(Gr3). Elle a donc toutes les raisons de courir encore en progrès ce samedi.