Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Crossharbour meilleur tacticien

Autres informations / 20.10.2008

Crossharbour meilleur tacticien

PRIX DU CONSEIL DE PARIS

Dimanche 19 octobre, Longchamp. Le Prix du Conseil de Paris (Gr2) nous a offert une course bien à la française, c'est-à-dire tactique. Et, dans ce cas-là, c’est le plus malin et celui qui part le premier qui s’impose, en l’occurrence le colossal Crossharbour (Zamindar). Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas bon, au contraire, mais dimanche, tant sur le plan tactique que sportif, il était le plus fort, voilà tout.

 

Il continue de progresser

Crossharbour a de qui de tenir. Il est le frère de l’Arc Winner 2006, Rail Link (Zamindar). Sa tenue n’est donc pas à mettre en doute, mais son essai sur 2.400mètres, dans le Prix Foy (Gr2), n’avait pas été des plus concluant. Le changement de tactique a été un plus (il est allé devant cette fois), comme l’expliquait Stéphane Pasquier après la course : « Mieux vaut faire subir que subir. Le cheval s’est montré très détendu en allant devant. La dernière fois, dans le Prix Foy, le lot était bon, puisque c’était des chevaux qui devaient potentiellement aller sur l’Arc. »

« C’est un cheval qui a débuté assez tardivement, mais il n’a pas arrêté de faire des progrès, nous a déclaré Claude Beniada, représentant en France du prince Khalid Abdullah, propriétaire du lauréat. Il a été monté autrement aujourd’hui car son entourage pensait qu’il serait plus détendu en prenant la tête. Je ne sais pas encore où se situe son avenir. Il y a beaucoup de possibilités et le Prince en décidera dans les prochaines semaines. Il peut aller courir à l’étranger, mais il peut ne recourir que l’an prochain ou quitter l’entraînement. Rien n’est décidé. »

Bon comportement des étrangers

Les chevaux étrangers sont peu habitués à nos courses tactiques. Pourtant, Purple Moon (Galileo) a bien fini pour venir s’emparer de la 2e place. Une bonne performance pour ce cheval qui a fini 2e du Melbourne Cup (Gr1) l’an dernier. L’allemand Poseidon Adventure (Sadler’s Wells), monté à l’arrière, a bien fini également pour venir se classer 3e. Il possédait de bonnes lignes dans son pays, ayant notamment terminé 3e d’It’s Gino (Perugino – 3e de l’Arc) dans un Groupe2 au mois de mai.

 

Un essai satisfaisant pour Buenos Dias

Pour son premier essai au niveau groupe, Buenos Dias (Peintre Célèbre), 5e, s’est bien comporté, après s’être montré allant en début de parcours. Son mentor Elie Lellouche se montrait satisfait, nous disant : « Il gagné le Grand Prix de Clairefontaine sur 2.400mètres, mais la course n’avait pas été vite. Je pense que la distance est un peu longue. Mais pour un premier essai, c’est assez concluant. Il ne devrait plus courir de l’année et vous devriez le revoir l’an prochain. »

 

Goldikova a pris les ailes de Prospect Wells Deuxième du Grand Prix de Paris (Gr1) au prix d’une très belle fin de course, Prospect Wells (Sadler’s Wells) n’a pas montré le même changement de vitesse. Son entourage n’évoquait pas vraiment d’excuse, Pierre-Yves Bureau nous expliquant : « Nous avions choisi d’attendre cette fois, à la différence du Prix Niel (NDLR : Gr2), avec les aléas que cela comporte. Ce sont les courses. Il est parti avant les autres, car dans le Prix Niel, il a perdu beaucoup d’influx avant le départ. C’est une famille assez compliquée en fait ! Il ne devrait plus recourir cette année, mais vous le reverrez à 4ans. »

Concernant la championne de l’écurie, Goldikova, Pierre-Yves Bureau nous apprenait qu’elle était alors en vol, en direction des Etats-Unis où elle va disputer le Breeders’ Cup Mile