Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Assemblée générale : le présent et l’avenir de l’élevage (suite)

Autres informations / 16.11.2008

Assemblée générale : le présent et l’avenir de l’élevage (suite)

En fin d’après-midi lundi 10 novembre, quelques heures avant

la grande soirée Asselco [lire JDG du 15/11], l’assemblée générale de

l’association a permis de dresser un véritable précis des sujets d’actualité

dans le domaine de l’élevage. Suite d’hier.

 

 

Eric Hoyeau a fait un

bilan des dernières sessions de ventes d’Arqana

La satisfaction n’est pas feinte mais sans ne laisse

transparaître aucun triomphalisme. Eric Hoyeau, Président d’Arqana, a présenté

un bilan de l’activité du principal opérateur français de vente, marché par

marché.

§  Sur

celui des yearlings, le cumul août/octobre est équivalent à celui de 2007, ce

qui permet de qualifier ces résultats de « très bons dans la crise

actuelle ». Par ailleurs, Eric Hoyeau a relevé que beaucoup de chevaux

« FR » sont restés en France après les ventes d’août. « C’est

bien pour le niveau des courses et les éleveurs. » Précisément, la

situation d’octobre a été plus dure que celle d’août. La raison essentielle

provient de résultats 2007 exceptionnels dus à un report des ventes d’août et à

la forte activité d’un investisseur exceptionnel : Prime Equestrian. La

référence d’octobre 2008 par rapport à 2006 reste encore flatteuse et c’est là

l’essentiel. Néanmoins, le Président d’Arqana a noté que le catalogue

« était moins bien équipée sur la partie haute du marché par rapport à

2007. »

§  Si

la vente de l’Arc doit être traitée à part (« c’est un

épiphénomène »), Arqana a décidé de reculer de trois semaines de la vente

Breeze-up en 2009. Cette session sera désormais adossée au week-end des Poules

d’Essai. Le constat qui a prévalu est que « on fait des chevaux de fin

d’été ou d’automne, voire même de 3ans. Il faut donc reculer cette vente pour

mieux les valoriser. »

§  Le

marché de l’obstacle est devenu « très sélectif » en raison de la

surproduction anglosaxonne. « Ce qui se maintient : les chevaux à

l’entraînement ou les chevaux prêts à courir. Les marchés des foals et des

jeunes chevaux de sont réduits. »

Eric Hoyeau a confirmé que de nouveaux boxes d’accueil

seront disponibles pour février prochain sur le site de Deauville. Une

réflexion sur le format de la journée du mercredi de la vente de yearlings

d’octobre est en cours pour essayer d’offrir plus de temps d’exposition des

chevaux en matinée sans, pour cela, terminer trop tard.

Par ailleurs et sous forme de conclusion, Arqana va

continuer à décupler ses efforts de promotion et continuer sur ses principes de

sélection élevée pour les ventes de yearlings. « Il nous faut maintenir

une dynamique sachant que le contexte est devenu très difficile. Nos axes sont

un rayonnement accru à l’étranger qui passe par un recrutement de

correspondants et une communication renforcée. »

 

Guy Blasco a présenté

le prochain rendez-vous d’Osarus

Nouvel organisme de vente, agissant dans le sud-ouest,

Osarus a connu un baptême du feu réussi le 12 septembre, à La Teste. Désireux de transférer

l’esprit festif de la Grande Semaine

de Vichy dans le domaine des ventes, Guy Blasco s’est dit heureux des résultats

et de l’ambiance de la première vente. La prochaine est prévue à Pau, le 17

janvier, la veille du Grand steeple. Elle est réservée à des 2 et 3ans à

vocation d’obstacle. Les inscriptions ont été enregistrées en nombre (environ

180). A terme, les deux rendez-vous de La Teste, en septembre, et de Pau, en janvier, vont

être pérennisés.