Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bataille de « marchand de sable » à auteuil

Autres informations / 13.11.2008

Bataille de « marchand de sable » à auteuil

Jeudi 13 novembre 2008, Auteuil. Sage sixième

lors de ses débuts sur les haies à Dieppe, Alpe

Doloise (Marchand de Sable) vient de montrer de très nets progrès pour

s’imposer dès sa seconde sortie sur les balais d’Enghien. La pensionnaire

d’Alain Bonin devançait alors, dans le Prix Bay Archer, une certaine La

Champmesle (Turgeon), lauréate sur le tapis vert à

Auteuil, au mois d’octobre. Si elle est capable de passer sans dommage

d’Enghien à Auteuil, la partenaire de Cyrille Gombeau a un premier rôle à

jouer. Autre fille de Marchand de Sable (Theatrical), Fleur Enchantée (Marchand de Sable), a débuté par une probante

deuxième place dans le Prix Achille-Fould (L.) à la mi-septembre derrière Passe Partout Aulmes (Lute Antique),

deuxième de la JDG Jumping

Star Springer (Sagamix) ensuite. Décevante septième dans le Prix Fabiano

à Auteuil, à l’occasion de sa deuxième course, la protégée de Jehan Bertran de

Balanda avait alors été précédée par La Champmesle. Sur

cette ligne, Alpe Doloise parait nettement supérieure à Fleur Enchantée.

KADABI FACE A LA LIGNE DU PRIX éMILIUS

Le Prix de Beaugency a été, durant trois saisons, une course

après laquelle les concurrents passaient aux enchères. Elle était disputée lors

du Week-End International de l’Obstacle. Cette année, son statut a été modifié

et il est devenu une belle épreuve pour de jeunes éléments peu expérimentés sur

la distance de 3.600m. Vainqueur à l’issu d’un bon coup de reins du Prix

Lusignan, Kadabi (Dalakhani) a

apporté à son père Dalakhani (Darshaan), sa première victoire à Auteuil. Il va

tenter de lui en offrir une seconde d’autant qu’il a prouvé son aptitude aux sols

lourds. Poulain apprécié par son mentor, il dispose d’une bonne marge de

progression pour confirmer la belle réussite de la casaque de Gérard

Augustin-Normand, propriétaire, entre autres, de Le Havre (Noverre) ou encore de Good Bye My Friend (Kendor). Excellent deuxième du Prix Emilius,

derrière l’estimé Radsoc de Sivola

(Video Rock), alors même qu’il débutait en compétition, Pour Changer (Daliapour) a les moyens de remporter son premier

succès sur les balais. Cette ligne du Prix Emilius est bien représentée. On

retrouvera, en effet, huit chevaux qui ont couru cette épreuve. On peut citer

le troisième, un vrai poulain d’avenir, Lutteur

Danceur (Chichicastenango) qui est un neveu de Mid Dancer (Midyan). Son entourage s’était déclarée très satisfaite

par les débuts. La forme de l’entraîneur aidant, Lutteur Dancer détient une

chance préponsérante. Cinquième et sixième, Le Tapis Majique (Turgeon) et Janjan

Le Normand (Kapgarde) sont tous deux perfectibles mais le premier sera plus

à son aise « sur le steeple »

comme nous l’avait confié David Cottin lors de la performance du pensionnaire

de Guillaume Macaire. Frolon

(Lavirco), huitième de la course référence, devra courir en progrès, pour

espérer s’immiscer à l’arrivée de cette bonne course. A l’image des non-placés

du Prix Emilius : Apple’s

(Verglas) – fille de la championne Apple’s

Girl (Le Pontet), lauréate du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) –, Reflet Bleu

(Agent Bleu) et Wild Card

(Mansonnien).