Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bernardini, la valeur montante de keeneland

Autres informations / 09.11.2008

Bernardini, la valeur montante de keeneland

 

Des foals

plébiscités

 

Dans

la morosité de cette première semaine de Keeneland, une nouvelle étoile semble

poindre dans la boule de cristal de l'avenir. Bernardini (A.P.Indy & Cara Rafaella) est entré au haras en

2007 avec un palmarès impressionnant : il a gagné de loin les Preakness Stakes

(Gr1) et les Travers Stakes (Gr1) puis a terminé 2e de l'intouchable

Invasor (Candy Stripes) dans le Breeder's Cup Classic (Gr1). Sa mère Casa

Rafaella (Quiet American), qui avait gagné les Hollywood Starlet (Gr1),

appartient à la famille de Muhtathir (Elmaamul). Cet authentique champion, qui

courait sous les couleurs de Cheikh Mohamed Al Maktoum, a commencé sa carrière

d'étalon dans le team Darley où il officiait au prix de 100.000$ la saillie.

 

Et

l'on a découvert cette semaine ses premiers foals, sept d'entre eux ayant été

vendus aux enchères dans les premiers jours. Le résultat de cette première

confrontation ,avec le marché est éloquent : sa pouliche par la mère Teeming

(une fille de Better Than Honour qui a été vendue 14 millions de dollars à

Fasig-Tipton) a été vendue pour 1.475.000$, établissant ainsi le prix record de

la vacation. D'autre part, son mâle le plus cher a réalisé le prix de 360.000$.

En résumé, ses six foals vendus ont réalisé une moyenne de 456.000$, plaçant

Bernardini largement en tête des étalons de première saison.

 

La nouvelle

politique Darley

 

Charlie

Boden, le jovial directeur des ventes des étalons Darley aux USA, a confié que « ce n'est pas une vraie surprise dans la

mesure où Bernardini a sailli des juments de grande qualité, notamment une

soixantaine de poulinières de Gr1 ou ayant produit des Gr1. Ses foals n'ont pas

l'aspect compact de poulains de vitesse, mais ils sont très course, avec

beaucoup de classe et de rayon, comme de futurs poulains classiques, d'ailleurs

ils ressemblent tous à leur père, A.P.Indy, et les gens adorent ça ».

 

De

plus, Bernardini incarne la nouvelle politique Darley : « Bien qu'il ait cette année 123 juments

pleines au prix de saillie de 100.000$, bien que ces foals soient splendides

comme le marché nous le confirme, nous avons décidé de baisser la saillie à

75.000$, alors qu'on l'aurait rempli sans problème à 100.000$ puisqu'il est une

valeur montante. Mais nous voulons surtout que Darley montre le chemin, que

nous soyons leader vers une baisse générale des saillies, comme le marché

mondial nous y invite. Cet ajustement est nécessaire pour que les éleveurs s'y

retrouvent, pour que l'activité retrouve une équation profitable »,

précisait Charlie Boden. Nul doute que Bernardini, comme Elusive Quality,

seront archi remplis à ce tarif, réduit pour ces sires en pleine réussite, de

75.000$.