Les français ont bien réussi au premier jour de l’open festival

Autres informations / 15.11.2008

Les français ont bien réussi au premier jour de l’open festival

L’Open

Festival est un mini-meeting qui se déroule durant trois jours, au mois de

novembre à Cheltenham. Du vendredi 14 au dimanche 16 novembre, des épreuves

dans toutes les catégories vont se succéder. Exception faite du niveau Gr1.

 

Nuit Rochelaise a trop tiré

Les

frenchbreds étaient évidemment légion lors de la première réunion de vendredi

comme c’est désormais l’habitude dans les courses d’obstacle anglaises.

L’attraction était, côté français, les débuts Nuit Rochelaise (Dress Parade), la dernière lauréate de

l’Anjou-Loire Challenge (L), l’épreuve la plus longue du monde avec ses 7.200m.

Il s’agissait du seul cheval entraîné en France présent à Cheltenham. La

pensionnaire de Patrice Quinton a participé au Glenferclas Cross Country Chase

sur 6.400m. La partenaire de Jérôme Zuliani a « bien sauté notamment les contre-haut et les contre-bas mais elle a trop

tiré » a déclaré son mentor Patrice Quinton à Freddy Powell d’Arqana. Elle

n’a jamais pu trouvé de dos et a été contrainte de mener. Fort logiquement,

elle a baissé de pied à la fin pour terminer onzième. Patrice Quinton a, cependant,

confié qu’il « était super content

de l’expérience et qu’il reviendrait car nous n’avons pas cela en France ».

L’ambiance de Cheltenham est toujours impressionnante. Mais les honneurs sont

tout de même revenus à l’élevage français grâce à Dix Villez (Villez). Il faut préciser que la moitié des partants de

ce cross était « FR ». Les deuxième, quatrième et cinquième places

ont également obtenues par des sujets d’origine française : Garde Champêtre (Garde Royale), un

ancien Macaire, L’Ami (Lute Antique)

bien connu chez François Doumen, et Hoo La Baloo (Unfuwain) qui se

sont classés dans cet ordre.

Ancien

pensionnaire d’Elie Lellouche, American

Trilogy (Sendawar) est désormais entraîné par le maître Paul Nicholls et a

fini troisième d’une bonne épreuve pour novices sur les haies du Gr2. Visiblement,

les 3.300m ondulés de Prestbury Park se sont révélés un peu long pour lui.

Elevé par François-Marie Cottin, Ornais

(Michel Georges) a signé un succès dans le Graduation Chase (Gr2), face à

quatre adversaires et a confirmé la réussite de l’élevage du top entraîneur

cantilien.

 

Les forces françaises en présence ce

samedi

Samedi

l’Open Festival se poursuit. Cinq chevaux nés et élevés en France prendront

part à une épreuve pour novices au statut de Gr2. Parmi eux, on note la

présence de deux élèves de Gilles Trapenard : R de Rien Sivola (Robin des Champs) et Rêve de Sivola (Assessor) ainsi que celle de Giorgio Quercus (Starborough) que l’on a pu voir à l’œuvre à

Auteuil au printemps. Saticon (Act

One) et Zafranagar (Cape Cross) ne

sont pas « FR » mais on a pu les voir dans l’hexagone, en plat.

Dans

le Trophy Handicap Chase (Gr3), on verra aussi en piste Halcon Genelardais (Halcon) qui affrontera Comply or Die (Old Vic), le dernier vainqueur du Grand National de

Liverpool (Gr3). La délégation française inclut aussi Opera Mundi (Discover d’Auteuil) et Dom d’Orgeval (Belmez).

Ensuite,

dans le Gold Cup Chase (Gr3), on retrouvera six chevaux estampillés

« FR » dont Turko

(Turgeon) sous la férule de Paul Nicholls, Piraya

(Lost World) un ancien Mulryan gagnant de Groupe à Auteuil qui est entre les

mains de David Pipe et Sky’s The Limit

(Medaaly), très bon performer dans les îles Britanniques. Les autres sont Ouzbeck (Denham Red), Vodka Bleu (Pistolet Bleu) et Patman du Charmil (Robin des Prés).

Dans

la Listed du

jour, le Handicap Hurdle (L.) un seul français sera en lice : Pride of Dulcote (Kadalko). Celui-ci

fait partie de l’innombrable cavalerie française entre les mains de Paul

Nicholls. Pour conclure, dans un handicap sur les haies, les quatre français en

lice sont tous en position de « faire l’arrivée », à savoir Keki Buku (Kadalko), Hivikos (Nikos), Prince du Beury (Epaphos) et Qanta

de Thaix (Video Rock).