Moonlanding renoue avec la victoire

Autres informations / 08.11.2008

Moonlanding renoue avec la victoire

 

Vendredi 7 novembre, Enghien. Le

Prix Bûcheur réservé aux 4ans sur les haies a vu la victoire d’un habitué des

lieux : Moonlanding (Dr Fong).

En quatre sorties sur l’hippodrome, il s’est imposé à trois reprises. Sa seule

fausse note, il l’a commise lors de sa dernière sortie en prenant la quatrième

place dans le Prix Dominique Sartini (L). « Il

a connu un petit creux. Nous n’avons jamais réellement expliqué cette

prestation car il était bien rentré, nous a déclaré Bernard Secly, entraîneur

de Moonlanding. Aujourd’hui, il se réhabilite. S’il fait bien Enghien, il fait

tout aussi bien Auteuil [deuxième en avril d’une course à conditions, ndlr].

Pour la suite de son programme, nous allons voir comment il rentre. Je ne suis

pas sûr de le courir à Auteuil en fin d’année. »

Tigresse Rose (Sèvres Rose) était en vue dans ce Prix Bûcheur d’autant

plus qu’elle n’avait jamais terminé plus loin que troisième à Enghien. Mais la

pensionnaire de David Windrif a chuté.

 

LES DéBUTS VICTORIEUX DE QUéBIR BéRé

Vendredi 7 novembre, Enghien. « Québir Béré, qui porte le numéro 10, a 10/10

aujourd’hui », s’exclame Jean-Paul Gallorini à l’arrivée du Prix La Turbie dans lequel son

pensionnaire s’est imposé. « C’est

une bonne réclamation, je suis très content pour ses propriétaires. Et il était

monté par un bon jockey, c’est un plus ! » Pour sa première

tentative en steeple, Québir Béré (Trempolino) a fait mouche en

s’imposant très plaisamment. Il est passé des boxes de Patrick Monfort à ceux

de Jean-Paul Gallorini lorsqu’il a été acheté à réclamer au mois d’avril par

l’Ecurie Zingaro pour 18.777€.

 

13/18 POUR NABUCCO DE BRéJOUX

Vendredi 7 novembre, Enghien. Nabucco de Bréjoux (L’Escalator)

a causé une forte impression en remportant le Steeple-chase National des Anglo Arabes

devant Silver Fantom (Sin Kiang) et Samarra

d’Oc (Moon Madness). Le pensionnaire

d’Arnaud Chaillé-Chaillé, qui en possède 50%, a très facilement pris l’avantage

sur ses rivaux entre les deux dernières haies. En dix-huit sorties depuis le

début de sa carrière, il y a quatre ans, Nabucco de Bréjoux a remporté treize

victoires. Entre septembre 2004 et janvier 2007, il est resté invaincu en sept

sorties publiques en plat, en haies et en steeple. Nabucco de Bréjoux est issu

de deux chevaux (L’Escalator & Eoline de Bréjoux) ayant montré de la

qualité et de la régularité en plat. En revanche, ils n’avaient jamais vu

l’ombre d’un obstacle en compétition. Pourtant, leur progéniture présente une

aisance hors pair à Enghien, Angers, Pau, La Teste… Nabucco de Bréjoux est en effet le frère

de Koto de Bréjoux (Zeffir), sept

foix victorieux en obstacle.