Une première pour nayef en obstacle

Autres informations / 24.12.2008

Une première pour nayef en obstacle

Mardi 23 décembre 2008, Pau. Le Prix de Monein sur les haies pour des

3ans, avait dû être dédoublé. Pléthore de 3ans oblige.

Dans

le premier peloton, Vinseremo

(Nayef) a gagné courageusement avec une pointe d’assurance. Ce protégé de Bruno

de Montzey était le premier produit de Nayef (Gulch) à se présenter en obstacle

en France. C’est donc un coup de maître réalisé par le père de Tamayuz.

Signalons également que Vinseremo est un frère de la bonne L’Étoile de Mer (Caerleon) gagnante de Listed en plat. Son pedigree

le prédestinait à briller à Longchamp, mais c’est à Pau que Vinseremo a enlevé

sa première course dans le style d’un poulain qui va afficher de nouveaux

progrès. Royal Collonges (Fragrant

Mix), le frère de Neptune Collonges (Dom Alco) et Quadrette Collonges (Fragrant

Mix), a sauté gros et a semblé contracté, mais n’en a pas moins accompli une

belle performance terminant troisième. Le pensionnaire de Guy Cherel a échoué

de peu pour la deuxième place, prise finalement par Self (Gold Away). Al Co

(Dom Alco) a fait figure de lauréat entre les deux dernières haies, mais a

plafonné à la fin concluant quatrième. Le propre frère de Le Chablis

(Sassanian), Le Barolo (Sassanian) a

couru proprement sans pouvoir jouer les premiers rôles.

Le

second peloton du Prix de Monein a donné lieu à une course fertile en

rebondissements, avec une fin d’épreuve très mouvementée. Au bout de la ligne

d’en face, des concurrents tombaient, comme Fastillio (Glenstal). Par contrecoup, plusieurs chevaux ont été

gênés. Pierreti (Sleeping Car) a

alors fait une énorme faute mais son jockey a réussi à rester en selle. Sur le

plat, le pensionnaire d’Etienne Leenders est reparti sous les attaques pour

l’emporter, nettement, malgré sa faute. Cela témoigne, d’une part, d’une

certaine classe et, d’autre part, d’une volonté de gagneur. L’étonnant Chance d’Or (Priolo) a terminé deuxième

devant In Your Eyes (Raintrap), un

neveu d’Urga (Baby Turk) qui a tracé un bon parcours.

 

RUBI BALL, LA GRIFFE « ORTET–PAPOT »

Le

Prix Charles Daguilhon-Pujol peut mener au prochain Prix Antoine de Palaminy

(L), le Grand Steeple des 4ans de Pau. On s’attendait à une domination des «

Papot » et en particulier de Royal Tune

(Green Tune) qui possèdait un certain métier, dans cette épreuve. Mais c’est

son compagnon de couleurs, entraîné par Jacques Ortet, Rubi Ball (Network) qui s’est imposé aisément, se détachant sur le

plat. Le style de son succès est réellement convaincant et cet AQPS s’annonce

comme l’un des favoris du « Palaminy » en février prochain. Victorieux à

Enghien, Elsamoon (Leeds) a effectué

des débuts séduisants en steeple chase, faisant un bon bout pour s’octroyer le

premier accessit. Divine du Luy

(Turgeon) allait très facilement à l’amorce du tournant final, mais n’avait pas

suffisamment de réserves sur le plat pour résister aux attaques. Royal Tune

n’avait déjà plus de ressources dans le tournant final et a conclu quatrième.

Il n’a sans doute pas montré sa vraie valeur. La dernière représentante « Papot

», Eléna de la Vega (Sleeping Car) est tombée

à la haie vive. Néanmoins, cette casaque a obtenu la victoire avec un sujet

prometteur et la quatrième place. Bilan satisfaisant donc, d’autant que l’on

devrait voir durant le meeting béarnais, Un

Nononito (Nononito), qui a rejoint les boxes de Jacques Ortet durant l’été.

 

MANGANOUR VOLE LA VEDETTE A FéLINE DU LUY

La Coupe des Anglo-arabes

disputée sur les haies avait attiré douze 3ans. Forte de son invincibilité, de

l’estime de son mentor et de son dernier succès acquis le jour de l’ouverture

du meeting palois, Féline du Luy

(Marathon) était la grande favorite. Elle n’a pu préserver son invincibilité et

a terminé deuxième. Une faute devant les tribunes l’a certes contrariée, mais

elle ne paraissait pas dans un grand jour à l’inverse de Manganour (Valanour), son tombeur ce mardi. Le pensionnaire de

Didier Guillemin a patienté durant le parcours, se rapprochant dans le tournant

final, dans le sillage de Féline du Luy avant de lui dicter sa loi sur le plat

pour gagner sans difficulté, à l’occasion de sa deuxième sortie en obstacle.

Une nouvelle fois, Nathalie Desoutter a monté une très belle course pour

s’imposer avec un poulain qu’elle connait bien.

 

DéMONSTRATION DE PRIME ROSE

Guy

Cherel avait déjà déclaré que Prime Rose

(Video Rock) était l’un de ses bons espoirs pour l’hiver à Pau. Et la pouliche

de Gilbert Lenzi lui a donné raison, réalisant des débuts victorieux en steeple-chase,

dans le Prix Alfonse de Portago. Montée par Cyrille Gombeau qui effectuait sa

rentrée, Prime Rose a patienté au centre du peloton, avant de se rapprocher

facilement dans le dernier tournant pour filer au poteau sur le plat,

s’imposant avec de la marge. Malgré une faute au mur, Pako d’Airy (Cachet Noir) s’est montré courageux pour garder le

premier accessit terminant devant Panda

Deurie (Lute Antique) qui s’est très bien défendu.