Wertheimer & frère ou la folle saison 2008

Autres informations / 24.12.2008

Wertheimer & frère ou la folle saison 2008

 « Nous sommes au niveau où

nous voulons être », nous a déclaré Pierre-Yves Bureau, manager de

l’écurie Wertheimer & Frère. L’année 2008 a été l’un des plus beaux crus de la

casaque bleue à coutures, manches et toque blanches. Goldikova (Anabaa) en figure de proue, le navire Wertheimer &

Frère a navigué le vent dans le dos, toutes voiles dehors du début à la fin de

l’année. A bord, on pense notamment chez les 3ans à Falco (Pivotal), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), à Prospect Wells (Sadler’s Wells), deuxième du Grand Prix de Paris (Gr1)

derrière l’intouchable Montmartre (Montjeu), à Only Answer (Green

Desert), lauréate du Prix du Petit Couvert (Gr3) et du Prix de Saint-Georges

(Gr3), et à Célébrissime (Peintre

Célèbre), gagnant du Prix de Saint-Patrick (L). Chez les 2ans, Plumania (Anabaa) a nourri beaucoup

d’espoirs en prenant une probante quatrième place dans le Prix Marcel Boussac

(Gr1).

Mais d’autres

« juniors » semblent prêts à prendre la relève. « A l’heure d’aujourd’hui, nous ne pouvons pas vraiment nous avancer,

mais il semble que nous ayons moins de cartouches que l’année dernière, poursuit

Pierre-Yves Bureau. Cependant, nous avons

beaucoup de 2ans qui n’ont pas encore débuté parce qu’il faut leur laisser le

temps de venir et d’autres nous ont montré de la qualité à

l’arrière-saison. » Plumania, mais aussi Russiana (Red Ransom), JDG et TDN Rising

Star, et Polytechnicien

(Royal Academy) chez les mâles sont autant d’atouts dans le jeu Wertheimer

& Frère pour la nouvelle partie 2009.

 

Tenter de rationaliser les réussites

Les qualités intrinsèques des

représentants des couleurs Wertheimer & Frère cette année sont indéniables.

Mais pour constituer un tel effectif, il faut évidemment un élevage extraordinaire

rassemblant des courants de sang les plus précieux et des juments qui se sont

souvent elles-mêmes illustrées à haut niveau. « Depuis quelques années, nous avons accentuer ce que nous avions

toujours fait en resserrant encore davantage la qualité de notre jumenterie, nous

explique Pierre-Yves Bureau. Nous n’avons

pas effectué de changements radicaux dans nos méthodes d’élevage, ni en termes

de nutrition par exemple. Mais chaque année, nous faisons quelques petits

réglages. L’élevage exige une perpétuelle remise en question. » Depuis

des décennies, les méthodes de croisement Wertheimer & Frère n’a pas connu

de réorientations majeures. Et rien n’a changé à ce niveau-là ces dernières

années. « Tous les croisements sont

raisonnés, ajoute Pierre-Yves Bureau.

Nous faisons ce que nous avons toujours fait. Nous allons à des étalons

confirmés (Sadler’s Wells, Anabaa, Sunday Silence, Peintre Célèbre… ndlr) »

Cette année pourtant, l’élevage Wertheimer & Frère soutiendra un jeune

étalon, du nom de Falco.