Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Al co vole la vedette à rolino d’airy

Autres informations / 14.01.2009

Al co vole la vedette à rolino d’airy

Epreuve

préparatoire au Prix Camille Dubosq (L) qui aura lieu le 30 janvier,

le Prix Joseph de

Gontaut-Biron a révélé un poulain

prometteur, Al Co (Dom Alco) qui a gagné dans un style très convaincant. Le grand favori, Rolino d’Airy (Trempolino) a mené la

course, mais est resté sans réaction

sur le plat, terminant quatrième. Tout au long du parcours, le pensionnaire

de Jacques Ortet a paru contracté et n’a pas semblé respirer

suffisamment. Au rang des satisfactions, on peut citer Durian (Vettori) qui a couru

de façon probante, malgré une glissade, terminant

deuxième. Débutant en obstacle, Polochon (Marchand de

Sable), cinquième, s’est très bien comporté face à un lot relevé, faisant illusion pour un meilleur classement entre les deux derniers obstacles.

Patientant

derrière les animateurs, Al Co s’est rapproché

à la douve en troisième épaisseur. Et sur le plat, le pensionnaire d’Emmanuel Clayeux a placé une

accélération fulgurante tout en penchant

sur sa droite, l’emportant avec de la

marge. Quatrième pour ses débuts, Al Co a affiché de nets progrès pour briller ce mardi à Pau. Il ne fait aucun doute que le poulain

de Pierre Coveliers

est un sujet appelé à bien

vieillir et à progresser encore. Propre frère d’Al Tip (Dom

Alco), Al Co se pose en candidat sérieux à la

victoire dans le Prix Camille Dubosq, le 30 janvier prochain.

Durian

venait de devancer Rolino d’Airy avec un avantage

de quatre kilos. Cette fois-ci, à poids égal, le pensionnaire de Jean-Yves Artu

a confirmé sa supériorité sur le protégé

de Jacques Ortet. Son mentor a confié : « Il court bien, mais a glissé à cent mètres du poteau. ». La performance de Durian est donc rehaussée et il paraît encore nettement perfectible. Malgré une faute au

bout de la ligne d’en face, Vinseremo (Nayef) s’est montré coriace pour conserver une excellente troisième place,

terminant devant le décevant Rolino

d’Airy et le prometteur Polochon, qui faisait ses grands débuts en obstacle.