Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bertrand bélinguier : « le pari mutuel est désormais reconnu comme le meilleur système »

Autres informations / 23.01.2009

Bertrand bélinguier : « le pari mutuel est désormais reconnu comme le meilleur système »

Jour de Galop. – Comment

s’est passée cette journée ?

Bertrand Bélinguier. – Elle a

été très positive. Le panel d’orateurs était excellent, avec deux anciens

ministres, deux membres du Parlement anglais, un professeur d’université

britannique, deux membres du Comité International Olympique, des représentants

du Parlement européen et des ambassadeurs auprès du Conseil de l’Europe.

L’assistance était elle-même de grande qualité : les principaux opérateurs de

paris étaient là, ainsi que les représentants de l’administration de plusieurs

Etats et de grandes organisations sportives.

 

Où en est l’Association des

paris mutuels européens, que vous avez créée il y a deux ans ?

Depuis, nous avons beaucoup

travaillé, notamment en publiant notre Livre Blanc. Je trouve aujourd’hui très

encourageant que l’Association soit reconnue et permette au pari mutuel d’être

mieux connu des élus français et européens.

Au travers les travaux de

l’Association, le pari mutuel montre qu’il est le modèle le plus vertueux. On

voit bien, comme l’a répété Jean-Pierre Kratzer, que le système mutuel est

celui qui apporte à la fois le meilleur finance- ment et les meilleures

garanties.

 

Pensez-vous qu’une journée

comme celle-ci puisse faire avancer la cause du « modèle français » ?

J’ai senti une vraie

préoccupation de la part des représentants des instances européennes et des

Etats sur la question de la régularité des courses.

Plusieurs fois, au cours de

la conférence, nous avons insisté pour dire que le mutuel était celui qui

offrait la plus sûre régularité des courses. Il est important que les décideurs

politiques en reconnaissent aujourd’hui le caractère exemplaire. Ils savent

désormais que le système mutuel est celui qui protège le mieux les intérêts de

tous : parieurs, acteurs, organisateurs et Etats.