Bon accueil de la polytrack

Autres informations / 13.01.2009

Bon accueil de la polytrack

La

nouvelle piste en Polytrack de Cagnes-sur-Mer a

rassemblé l’intégralité des

suffrages. Refaite entre juin et novembre 2008, la P.S.F. cagnoise est désor

mais revêtue d’un produit fabriqué

par la société Polytrack. C’est

la première piste française sur un hippodrome (des

pistes d’entraînement à Chantilly et Maisons

Laffitte existent déjà) réalisée par la première entreprise du marché mondial. Elle a

reçu un bel accueil sur la Côte d’Azur. Ioritz Mendizabal, gagnant du Prix de

Menton avec Grandcamp (Platini),

s’est exclamé : « La piste est extra ! » Pour

Dominique Bœuf, c’est « une bonne piste avec très peu de projections. Elle est plus rapide que

l’ancienne piste cagnoise, mais moins que la P.S.F.

deauvillaise ». François-Xavier Bertras, lauréat de la

deuxième avec Villa Molitor (Muhtathir), confirme que la piste « est agréable pour les chevaux

et les jockeys ». Du côté

des entraîneurs, Jean-Claude Rouget a déclaré que la « piste semblait satisfaire tout le monde. Nous allons

regarder les jambes des chevaux dans deux ou

trois jours, mais il n’y a aucune raison qu’il y ait un problème ».

Après un essai

satisfaisant le 8 décembre, avec des chevaux

prêtés par des entraî

neurs locaux, le test grandeur

nature a été réussi. Comme sur toute nouvelle

surface, on essaye de déterminer quelle stratégie de course est la plus efficace.

Une tendance s’est dégagée lors des plus belles courses

de la journée : il était

très difficile de revenir de l’arrière-garde. Dans les quatre premières

courses, les premiers à l’arrivée

faisaient partie des chevaux de tête.