Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Broken in light en pleine lumière

Autres informations / 27.01.2009

Broken in light en pleine lumière

CAGNES-SUR-MER, Lundi 26 janvier

Le Prix Joseph Collignon (A), point d’orgue de cette

nouvelle réunion cagnoise, a souri à Broken In Light (Divine Light). Jamais

plus loin que cinquième en dix sorties, le pensionnaire de Thierry Larrivière

ne cesse d’afficher des progrès. Favori de la course, Estoril City (Elusive

City) s’est montré brillant et n’a pas eu ses aises à trois cents mètres du

but, voyant le passage se refermer. Un passage qui semblait s’ouvrir entre

Broken In Light et Kokawango (Okawango). Il n’a pu cependant accélérer

lorsqu’il a eu les coudées franches et a conclu troisième. A l’arrière-garde

pendant le parcours, Broken In Light a surgi à trois cents mètres du poteau,

refermant la porte à Estoril City, qui n’avait pas énormément de gaz. Ensuite,

le partenaire de Guillaume Millet a repoussé nettement l’attaque de Polarix

(Linamix), venu en pleine piste. Entraîneur, mais aussi éleveur du poulain,

Thierry Larrivière nous a déclaré: « Je suis heureux car Broken In Light est un

poulain que j’aime vraiment. Il cherche néanmoins un appui lorsqu’il prend

l’avantage. Avec Plaisir du Tango (Ski Chief), il fait partie de mes bons

espoirs à l’écurie. Je pense que l’on ira sur le Prix de la Californie (L) ou

sur une Listed clodoaldienne. Je suis déçu que Divine Light (Sunday Silence)

soit parti au Japon. C’est un bon étalon. » La Listed clodoaldienne évoquée par

Thierry Larrivière est sans doute le Prix Omnium II, une épreuve enlevée par

Gris Tendre (Slickly) l’an dernier. Un Gris Tendre qui avait aussi brillé à

Cagnes en réalisant le doublé « Joseph Collignon-Californie ». Peut-être un

signe pour Broken In Light, un des espoirs de la région Sud-Est.

Baby Wood sort vite des stalles et prend la tête. Il est

accompagné de Kokawango et Estoril City. Baby Wood imprime un train soutenu.

Broken in Light et Polarix ferment la marche. Kokawango est nerveux durant les

quatre cents premiers mètres. Baby Wood est toujours en tête au début de la

ligne droite, mais plafonne vite. Broken in Light et Polarix contournent le

peloton dès la sortie du virage. Broken in Light et Polarix sont à la lutte

jusqu’au poteau. Broken in Light s’impose finalement devant Polarix. Estoril

City ne peut revenir sur Polarix mais prend le second accessit.