Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cagnes à 99% sur la polytrack

Autres informations / 21.01.2009

Cagnes à 99% sur la polytrack

L’ensemble des courses du

meeting de plat de Cagnes-surMer aura lieu sur la Polytrack. La seule course

qui pourrait être maintenue sur le gazon serait le Grand Prix de Cagnes (Grand

Prix du Conseil Général des Alpes-Maritimes, L, le 21/02). « La sécurité

commandait de prendre cette décision », a commenté Hubert Monzat.

Au coup d’envoi du rendez-vous

cagnois, 35% des courses étaient programmées sur la piste en gazon. Depuis,

plusieurs épreuves initialement prévues sur le turf ont été déplacées sur la

piste synthétique. Aux premiers jours, les observateurs avaient noté que la

piste en herbe était très abîmée.

Dans la nuit de lundi à

mardi, de fortes pluies se sont abattues sur la Côte d’Azur. Au matin, la piste

en herbe a été jugée impraticable. Vingt-trois millimètres d’eau recouvraient

la piste. Les quatre courses prévues sur le gazon, sur les sept au programme de

ce mardi, ont dû être transférées sur la piste synthétique. La décision ayant

été prise

le matin même, les partants

définitifs avaient donc été enregistrés. Et ce programme sur le turf comportait

notamment la course support du quinté. Pour les entraîneurs et les

propriétaires se posait la question de courir ou non sur une autre surface que

celle initialement prévue. Dans les allées de l’hippodrome, on pesait le pour

et le contre entre la garantie de sécurité des participants et l’engagement

vis-à-vis des parieurs et des socioprofessionnels.

Il faut noter qu’il y a eu

finalement quatre non-partants dans les quatre épreuves modifiées. Ce chiffre

ne témoigne en aucune façon d’un caractère exceptionnel.

Concertation organisateurs /

sociopros

Dans le même esprit de

concertation, qui a déjà fait ses preuves à Deauville, les représentants de

l’Institution – François Forcioli-Conti et Hubert Monzat – organiseront

aujourd’hui (mercredi) matin, à 9h, une réunion sur la piste avec les

entraîneurs afin de décider des modalités de déroulement des épreuves.