Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cocorico à kempton…

Autres informations / 02.01.2009

Cocorico à kempton…

Vendredi 26 décembre, Kempton

Park. Le Boxing Day, qui doit son nom aux boîtes (box en anglais)

contenant des cadeaux que les

employeurs offraient à leurs serviteurs un jour ouvrable

après noël, est un jour férié pour tous les Anglais… exceptés pour les

footballeurs et pour les acteurs des

courses. Les acteurs anglais, mais aussi français.

Comme tous

les ans, les chevaux élevés dans l’Hexagone

ont participé au grand rendez-vous de Kempton Park, dans la banlieue londonienne. Sur les six épreuves au programme, trois ont été remportées par

des frenchbreds. On compte la victoire de Kauto Star (Village Star), évidemment, dans le King George VI Chase (Gr1)

[lire par ailleurs]. Harchibald (Perugino), un élève de Jean-Louis Bouchard,

a également remporté un beau succès dans le Stan James Christmas Hurdle (Gr1) et Royaleety (Garde Royal), le frère aîné de Grivette (Antarctique), a fait

sien un handicap sur les haies. Au

total, quinze chevaux détenteurs du suffixe "FR" étaient présents

lors de cette grande journée de fête à Kempton. Parmi eux, trois étaient entraînés en France par

François Doumen : Onnix (Funny Baby), Millenium Royal (Mansonnien) et Distalino (Poliglote). Onnix a pris la deuxième

place de la dernière épreuve

dans laquelle son compagnon de box, Distalino a dû être arrêté. Millenium Royal qui disputait quant

à lui un Groupe 1 sur le steeple réservé aux novices,

a éjecté Christophe Pieux.

 

… ET AILLEURS EN ANGLETERRE…

Le lendemain,

le 27 décembre, d’autres

"FR" sont montés sur la

plus haute marche du podium et l’un d’eux est

même entraîné en France par Marcel Rolland. Il

s’agit d’Original (Robin des

Champs), élevé par Jacques Cyprès et

Laurent Couétil, qui s’est imposé dans un steeple pour novices labellisé Groupe 2. Ce même jour, à Chepstow, Notre Père (Kadalko), élevé par le comte Yves d’Armaillé, a remporté un handicap sur le steeple (Gr3). A Kempton, Jacques

Cyprès et sa femme, Andrée, avaient fait le

déplacement avec Marcel Rolland. Relativement confiants dans les

chances de leur représentant, ils ont vécu un grand moment, d’intensité extrême. En quelques

minutes, ils sont passés d’anonymes visiteurs français

au rang d’hôtes

honorés et récompensés. Original possédait deux particularités

: d’une part,

de ne pas avoir gagné depuis mai 2006 – à Auteuil –, et, d’autre part, de présenter

des mesures peu communes : entre 1,75m et 1,84m selon les

sources et les outils utilisés…

Original et

Notre Père sont des voisins d’élevage puisque

leurs éleveurs nivernais sont séparés de quelques kilomètres seulement. Autre point commun : leur ascendance de très

haut niveau. Original

a pour mère une propre-sœur de The Fellow (Italic) et Al Capone II (Italic) alors que Notre

Père est un fils de la fameuse

Gloria IV (Vidéo Rock), invaincue sur les pistes en douze

sorties en plat et dépendant d’une

très grande famille "d’Armaillé".

 

…ET EN IRLANDE AUSSI

Le 28 décembre, c’était au

tout d’Exotic Dancer (Turgeon) de se mettre

en évidence. En Irlande, cette fois, à Leopardstown, dans le convoité Lexus Chase

(Gr1). Le fait notable de l’épreuve

est surtout la chute à deux fences

du but de Neptune Collonges (Dom Alco). En tête à ce moment du parcours, l’A.Q.P.S.

gris avait toutes ses chances pour la victoire.

Le résultat de cette course de rentrée n’est évidemment pas à prendre au

pied de la lettre.

Sur la planète turf,

Christophe Lemaire s’est aussi fait

remarquer avec un 3e Gr1 japonais de la saison.

L’autre principal acteur, il faut plutôt ici parler d’épicentre des conversations, touche aux

fers de nos compétiteurs. France Galop a décidé d’interdire à tout

cheval déferré des quatre pieds de partici-

per aux compétitions. La révélation de cette pratique lors

du meeting d’hiver de Deauville et de

ses effets « accélérateurs » sur les chevaux est passée

par là. Opérationnelle

dès le

6 janvier, l’interdiction

doit néanmoins encore être soumise à la

procédure habituelle de France Galop

pour être définitive.