Jeunes filles de bonnes familles

Autres informations / 29.01.2009

Jeunes filles de bonnes familles

Pendant du Prix des Maures

mais pour les pouliches, le Prix de l’Esterel a attiré plusieurs femelles bien

nés.

Bonne troisième à Deauville

pour sa deuxième course, Liberty Chery (Statue of Liberty) est une sœur utérine

de Fauvelia (Polish Precedent) deuxième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) en

2005. C’est une arrière petite-fille de Britannia’s Rule (Blakeney) troisième

des Oaks d’Epsom (Gr1). Elle retrouvera Salinette (Thunder Gulch) qui a fait

ses preuves sur le sable en terminant deuxième devant la protégée de John

Hammond. Entraînée par Robert Collet, Peanut Butter (Montjeu) a terminé

quatrième derrière Novita (American Post), un espoir parmi les pouliches

allemandes. Malheureusement, elle n’a pas confirmé sa performance. C’est une

sœur des flyers Zelding (Warning), Zipping (Zafonic) et Nipping (Night Shift).

Elle appartient donc à une des plus fameuses familles de Kilfrush Stud Farm.

Troisième sur la Polytrack, Chakacha (Victory Note) est une arrière

petite-fille de Masarika (Thatch) double gagnante de Groupes 1 et sera présenté

par Didier Prod’homme, dont les pensionnaires sont redoutables à Cagnes.

Quatrième à Saint-Cloud pour ses premiers pas sur du terrain lourd, Tamazirte

(Danehill Dancer) est une petite-fille de Tanami (Green Desert), placée de Groupe

1. Eloquentia (Efisio), entraînée par Fabio Brogi, a débuté par une quatrième

place à Rome et doit pouvoir accomplir des performances similaires à celle de

ses compagnons d’entraînement.