Le message d'henry beeby à la suite des bonnes ventes de doncaster

Autres informations / 30.01.2009

Le message d'henry beeby à la suite des bonnes ventes de doncaster

Les ventes de Yearlings de

Doncaster, axées sur l'Obstacle, se sont terminées hier, affichant des

résultats très convenables en regard des derniers résultats des ventes européennes

et américaines du début d'année. On a enregistré une baisse du Prix Moyen de

11%, ce qui est évidemment excellent si l'on compare ce chiffre aux chutes

habituelles de ces derniers mois.

 

Évidemment, deux facteurs ont

contribué au bon déroulement de cette vente de Doncaster Obstacle :

 d'une part, l'offre était réduite de moitié

par rapport à 2008, ce qui a évité le bas de gamme difficilement commercialisable

;

 d'autre part, il est clair que la discipline

de l'Obstacle outre-Manche, comme en France, ne connaît pas les mêmes

difficultés que le Plat

Henry Beeby, le Directeur des

Ventes de Doncaster et de Goffs, a délivré une analyse et un message à la suite

de ces ventes, exhortant les acteurs de l'Institution et tous les

professionnels à envisager positivement le futur de l'élevage de Galop en

Europe.

Il a déclaré qu' « en dépit

d'un contexte économique maussade, l'activité sur ce marché de l'élevage vers

l'Obstacle s'est montrée bien meilleure que celle enregistrée sur tout autre

marché européen ces derniers temps. C'est un signe très encourageant qu'il ne

faut pas négliger. Nous avions du monde à ces ventes et le marché s'est très

bien tenu, ce qui doit inciter les éleveurs anglais d'obstacle à plus

commercialiser leur production. » Et aussi : « Bon nombre de clients ont

affirmé clairement leur volonté d'investir, tout en se disant très lucides

quant à l'état de la conjoncture qui est un vrai challenge pour chacun d'entre

nous. Cette démarche positive et réaliste de ces acteurs nous livre la clef de

ce que devrait être notre attitude collective : ne pas se laisser aller au

pessimisme général et regarder le futur comme le champ du renouvellement et du

développement de notre activité, qui est fondamentalement tournée vers le

futur. »

Pour ponctuer ce vibrant

plaidoyer, Beeby n'a pu s'empêcher de fustiger les grimaciers : « Les bonnes

nouvelles sont rares, mais insistons sur nos points de force et de résistance

en élevage et aux courses, gardons le sourire et donnons-nous de bons coups de

pied pour avancer ! »