Rolino d’airy peut prendre sa revanche

Autres informations / 13.01.2009

Rolino d’airy peut prendre sa revanche

PAU, Mardi 13 janvier

Le Prix Joseph de Gontaut-Biron est le pendant du Prix de

Peyrehorade, mais pour les jeunes hurdlers de 4ans sur 3.500m. Cette épreuve prépare

donc au Prix Camille Dubosq (L, le 30/01), la Grande Course de Haies des 4ans

de Pau.

Sur les sept partants, on peut détacher le nom de Rolino d’Airy

(Trempolino) qui est l’un des gros espoirs de l’écurie de Jacques Ortet pour ce

meeting hivernal. Né pour sauter — sa mère Inima d’Airy (Marasali) a pris la 3e

place du Prix Edmond Barrachin (Gr3) en 2000 — Rolino

d’Airy a séduit les observateurs le 13 décembre en l’emportant avec

de la marge. Battu le 28 décembre par Durian (Vettori) — qu’il retrouvera —, il

doit prendre sa revanche avant d’ambitionner la victoire dans le Prix Camille

Dubosq.

Poulain perfectible et doué, Durian, entraîné par Jean-Yves Artu,

fait partie des meilleurs éléments vus sur les haies paloises. Preuve en est

son succès devant Rolino d’Airy, qui lui confère une bonne chance de

s’installer en tête de la hiérarchie des hurdlers de 4ans palois.

Invaincu en deux sorties, l’une en plat et l’autre en obstacle,

Pierreti (Sleeping Car) s’est retrouvé sur les genoux au bout de la ligne d’en

face, avant de revenir gagner le Prix de Monein le 23 décembre à Pau.

Visiblement, le pensionnaire d’Etienne Leenders doit avoir une marge de

progression importante, car sa dernière per formance est un petit exploit.

Premier produit de Nayef (Gulch) à gagner sur les obstacles, Vinseremo

a remporté le Prix de Monein, premier peloton. Al Co (Dom Alco) a couru

proprement pour ses premiers pas, en concluant quatrième de Vinseremo. Avant le

coup, il paraît s’attaquer à des poulains plus mûrs et certainement plus

expérimentés, comme Rolino d’Airy et Durian. Midday Lord (Lord of Men) découvrira

Pau et n’a pas convaincu pour le moment sur les obstacles. Mais il pro-

vient d’un entraînement en forme : celui de Michel Roussel.Après

avoir transité par les écuries de Jean-Marie Béguignéet d’Urs Suter, Polochon

(Marchand de Sable) est arrivé dans les boxes de Jean-Luc Guillochon. Il

découvrira la discipline de l’obstacle directement dans ce Prix Joseph de

Gontaut-Biron, très relevé. Il faudra observer son comportement, car il

trouvera à qui parler dès ses premiers sauts en compétition.