Tell no one ouvre et referme les portes

Autres informations / 12.01.2009

Tell no one ouvre et referme les portes

Prix

Albert de Taillac

Les

courses se jouent souvent à peu de choses, surtout lorsque deux concurrents de

qualité sont aux prises, comme dans le Prix Albert de Taillac. Ce qui a joué, c’est

la

« porte

», que Tell No One (Poliglote) a refermé sur Worldbest (Muhtathir) au début de

la ligne droite. Intentionnel ou non, selon les commissaires, ce geste n’a pas

eu de répercutions sur l’ordre d’arrivée. Après enquête, le résultat a été

maintenu. La victoire revient donc à Tell No One, devant qui s’ouvrent grand

les portes de la Grande Course de Haies.

«

L’arbitre a toujours raison », mais le clan de Worldbest a expliqué qu’on n’en

resterait pas là. Ils peuvent faire une demande en appel, car Fabrice Barrao,

jockey de Worldbest, a déclaré avoir averti Cyrille Gombeau, en selle sur Tell

No One, qu’ « il venait en dedans ». En marge de cette polémique, la

performance de Worldbest est à retenir. Il rassure son entourage, après sa

chute sur le steeple palois, lors de sa dernière sortie. Dimanche, il devait

également rendre trois kilos à Tell No One, ce qui rehausse sa performance.

Sorti

vainqueur de ce combat, Tell No One a prouvé une nouvelle fois que les haies du

Pont-Long lui convenaient bien. Il a pris ses responsabilités et a toujours

mené, tenant en respect ses rivaux jusqu’au bout. Après sa victoire dans le

prix Morgex (Gr3), il a trouvé des tâches difficiles en steeple, raison pour

laquelle son entraîneur, Guy Cherel, a choisi de le changer de discipline. Ce

choix s’est révélé fructueux. Guy Cherel a déclaré après la course :

« Je

suis soulagé de cette victoire et je préfère Tell No One sur des pistes plus

souples. »

Par le

passé, les 5ans réussissaient rarement à dominer leurs aînés dans cette

préparatoire. Cette édition change la donne, Tell No One et Worldbest ont

largement pris la mesure de l’opposition, composée en grande partie de chevaux

expérimentés. Sur la foi de ce résultat, il est difficile d’imaginer Ecos de

l’Orme (Sabrehill), Rombaldi (Kahyasi) ou encore Néo Barrès (Lesotho) prendre

leur revanche dans deux semaines. Mais les courses se jouent souvent à peu de

choses.

Superbe

emballage final à l'issue de ce temps fort du jour, où Tell No One a repoussé

jusqu'au bout la belle attaque finale de Worldbest. Alors que le pensionnaire

de Guy Cherel a rapidement pris ses responsabilités, passant une première fois

aux tribunes en pole position, au centre de la piste, son contemporain

patientait, en dedans, en cinq ou sixième position. Oscar des Neiges, isolé en

dehors, Rombaldi et Ecos de l'Orme, en dedans, figuraient dans le sillage du

leader. Le train allait s'accélérer en progression au dernier passage de la

ligne d'en face, où Tito Trinidad était le premier dominé. Worlbest avait fait

mouvement, côté corde, venant sur les talons de Tell No One dans le dernier

tournant. Tous deux se détachaient de Rombaldi, Néo Barrès et Ecos de l'Orme,

qui allaient devoir se contenter de batailler pour le second accessit. Worlbest

tentait de venir prendre l'appui du rail pour aller franchir la dernière haie,

mais le passage se refermait et il allait devoir contourner Tell No One avant

de porter son attaque. Ce dernier contenait finalement le retour du protégé de

Michel Roussel après une belle passe d'armes. En net retrait, Ecos de l'Orme

obtenait sûrement la troisième place devant Néo Barrès et Rombaldi.