Tomeho achève son meeting hivernal en beauté

Autres informations / 24.01.2009

Tomeho achève son meeting hivernal en beauté

FONTAINEBLEAU, Vendredi 23

janvier

Même si le meeting d’obstacle

de Cagnes-sur-Mer a pris fin le 4 janvier, c’est officiellement ce vendredi à

Fontainebleau que prenait fin ce meeting, avec le report de la réunion annulée

du 8 janvier. On retrouvait d’ailleurs au départ des différentes courses les

protégés de Yannick Fertillet, Laurent Viel, Yannick Fouin ou David

Chevrollier, des hommes habitués aux honneurs cagnois.

David Chevrollier est

justement l’entraîneur de Tomeho (Ungaro), vainqueur du Prix des Îles de

Porquerolles sur les haies. Deuxième des deux plus belles épreuves sur le

steeple cagnois, le Prix du Comté de Nice (L) et le Grand Prix de la Ville de

Nice (Gr3), Tomeho a achevé son meeting par une belle victoire. Tout de suite

en tête, il a contrôlé la course de bout en bout.

Et malgré une attaque

incisive de Sphinx du Berlais (Nikos) dans les cents derniers mètres, le

partenaire de Jérôme Guiheneuf l’a emporté. Lauréat le 1er décembre 2007 sur

les balais bellifontains, Tomeho a gagné sa deuxième course sur cet hippodrome

en trois participations. Troisième du Prix Gaston Despres, communément nommé

Grand Steeple-Chase d’Angers (L), Tomeho a le profil pour faire un cheval de Listed

sur les haies comme sur le steeple. Car le fils d’Ungaro (Goofalik) est

polyvalent. Un autre atout à attribuer à ce cheval régulier et courageux.

On part doucement avec Or ou

Argent, Tomeho, Napo du Léon et Jérozin. Salsavina suit à l’extérieur.

Australian Fighter et Major Cotil ferment la marche. A mi parcours, Lord

Vettori est rapproché par son jockey côté corde. Tomeho prend la tête et

imprime son train, tandis que Saintongeais remonte et rejoint le groupe de

tête. Dans le dernier virage, Tomeho mène avec Saintongeais, Sphinx du Berlais

suivant à distance. Tomeho saute seul la dernière haie, mais Sphinx du Berlais

finit fort et lutte avec lui pour la victoire. Finalement, Tomeho s’impose

devant Sphinx du Berlais au terme d’une lutte acharnée. Saintongeais prend la

troisième place.