Treat gently distancée et opérée

Autres informations / 17.01.2009

Treat gently distancée et opérée

Notre confrère Paris-Turf

s’est fait le relais, vendredi, du distancement de Treat Gently (Cape Cross) de

la troisième place du Prix Vermeille (Gr1). La pouliche du prince Khalid

Abdullah, entraînée par André Fabre, terminait alors derrière Zarkava

(Zamindar) et Dar Re Mi (Singspiel). Consécutivement à ce distancement, c’est

Michita (Dynaformer), la pouliche de John Gosden qui monte sur le podium devant

Adored (Galileo) et Tangaspeed (Vertical Speed).

 

Une tumeur ovarienne mise en

cause

Après investigation, nous

avons appris que Treat Gently a souffert en réalité d’une tumeur à l’ovaire

droit, indécelable par son entraîneur. Certaines juments deviennent agressives

et se comportent comme des mâles, d’autres peuvent boiter. Mais Treat Gently

n’a révélé aucun symptôme.

Cette tumeur a sécrété, par

intermittence, de la testostérone. Lors du Prix Vermeille, une quantité

importante de cette hormone mâle a été générée. Et le contrôle antidopage s’est

évidemment montré positif. Après le prélèvement, un examen gynécologique a

décelé une grosse tumeur à l’ovaire droit. Il est important de préciser que ce

taux très élevé de testostérone, est donc dû à une substance endogène. En cela,

aucune absorption d’un produit interdit n’a été en cause et l’entraîneur s’est

vu exonéré de toute sanction. Comment a évolué la santé de Treat Gently, depuis

? Nous avons appris que la pouliche a été opérée très rapidement. Le chirurgien

a procédé à l’ablation de la tumeur. Entrée au haras cette année, elle ne

devrait connaître de problème pour sa carrière de reproductrice. En effet, une fois la tumeur enlevée, le déséquilibre hormonal disparaît. Son potentiel de

reproductrice semble donc préservé. Encore que dans ce domaine,

c’est bien l’épreuve des faits qui fait force de loi.