Un nouveau match « ortet-cherel»

Autres informations / 27.01.2009

Un nouveau match « ortet-cherel»

PAU, Mardi 27 janvier

Le Prix Jean Bernadotte, steeple-chase pour 4ans est la

dernière épreuve préparatoire en vue du Prix Antoine de Palaminy (L),

l’officieux Grand Steeple-Chase des 4ans palois. C’est l’occasion d’assister à

un nouveau match entre les entraînements Ortet et Cherel, les deux leaders des

classements lors du meeting 2008/2009.

Jacques Ortet a fait de Pau un véritable objectif. Ce

n’est un secret pour personne. Avec Berryville (Poliglote), il a remporté le

Grand Prix de Pau (G3). Une partie du rêve s’est déjà réalisé. Rubi Ball

(Network) doit pouvoir poursuivre la réussite Ortet. Propre frère de la bonne

Quecy de Chadzeau (Network), Rubi Ball est invaincu sur le steeple palois. A

chacune de ses sorties sur les gros obstacles, il a fait grosse impression. De

plus, Marescsou (Maresca Sorrento), qu’il a devancé dans le Prix de Peyrehorade,

vient de gagner sa course. Il reste néanmoins une inconnue : l’état du terrain.

Après le passage de la tempête dans le sud-ouest, le terrain de Pau s’annonce

extrêmement lourd et cela peut fausser les données.

Second représentant Ortet, Line Avril (Lost World) a

enlevé de quatre longueurs le Prix de Bayonne devant Marescsou, qui est un

témoin pour analyser cette compétition. Suffisamment estimée pour débuter dans

le Prix Finot (L) à l’automne, Line Avril est en pleine progression et se

pose dès lors comme une sérieuse postulante à ce Prix

Jean Bernadotte.

 Arrivé par la voie

des réclamers, comme Tekila de L’Orme (Ultimately Lucky), également au départ,

Endless Ocean (Ocean of Wisdom) représentera Guy Cherel de même que Regard Sur

Tout (Enrique). Deuxième derrière Rubi Ball, mais devant Marescsou dans le Prix

de Peyrehorade, Endless Ocean doit réaliser un numéro, d’autant que le terrain

très lourd n’est pas un handicap pour lui comme le prouve sa victoire du 5

décembre à Auteuil.

Droit Eau But (Loudeac) entraîné par Jean-Pierre Totain

est passé par des voies intermédiaires, mais a dû se contenter de places. Face

à une solide opposition, il ambitionnera les places tout comme Romance Turgot

(Bateau Rouge), passée par les courses « à réclamer ».

Un tremplin pour le Prix Antoine de Palaminy

Ce Prix Jean Bernadotte, épreuve fort bien dotée, permet

à son lauréat de poser ses jalons pour le Prix Antoine de Palaminy, voire de

confirmer ses prétentions pour cette course. On retrouve sur les palmarès des

deux courses le nom d’un certain Neptune Collonges (Dom Alco). En 2005, il a

fait le doublé avant de devenir l’un des meilleurs steeple-chasers d’âge outre-Manche,

signant notamment une victoire dans le Gold Cup (Gr1) de Punchestown en 2008.

En 2007, Mildon (Milford Track) a enlevé le « Jean Bernadotte » mais a déçu

dans le « Palaminy » concluant sixième. Il allait se racheter en terminant

troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Le Prix Jean Bernadotte se révèle donc

comme une pépinière de bons chevaux.