... une nouvelle opportunité

Autres informations / 06.01.2009

... une nouvelle opportunité

Même si le Prince Aga Khan a élevé Linngari, il n’en est plus

le propriétaire. Pour la première

fois, donc, les Aga Khan Studs accueilleront un étalon qui n’est pas "100% maison". Est-ce là le début d’une

nouvelle politique pour les haras

princiers ? Georges Rimaud, manager des Aga Khan Studs, répond : « C’est vrai, nous

n’avons pas l’habitude de prendre des

chevaux de l’extérieur mais, cela dit, on ne nous le demande

jamais ! Pour revenir au cas de Linngari, il faut tout de même

préciser que son cas est un peu particulier,

puisque c’est un cheval que nous avons

élevé et qui a été entraîné par Alain de Royer Dupré. C’est donc un cheval que nous connaissons parfaitement. Son entraîneur, en qui nous avons évidemment toute confiance, ne nous en a dit que du bien : il a toujours

été sain, il n’a pas non plus de vices sur le plan

comportemental, avec un caractère formidable, il était très dur et

lutteur en course, il n’a jamais couru sous médications, etc. Toutes ces

informations ont été très importantes dans notre décision de l’accueillir.

Nous ne prendrions pas un étalon sur

lequel nous n’aurions pas toutes

les informations. »

Linngari a conduit

la célèbre casaque

vert et rouge du Prince Aga Khan à la victoire à trois reprises,

dont deux fois à 2ans, avant d’être vendu à Mrs Rupert Plersch

et Alex Walichnowski à l’âge de 3ans. Pendant

sa belle carrière

qui a duré cinq saisons,

Linngari a fait preuve d’une régularité

irréprochable, remportant 11 de ses 29 courses. Il a montré de la tenue et de la vitesse pour s’imposer au niveau Gr1

sur les distances de 1.600 et 2.000 mètres, ainsi que dans trois épreuves de Gr2, dont un sprint sur 1.200 mètres.

Ce cheval polyvalent et résistant a couru au

plus haut niveau dans sept pays différents. Linngari rentre au haras

après une très bonne troisième place obtenue

dans le Hong Kong Cup (Gr1) en décembre

2008.

Linngari est un fils d’Indian Ridge et de Lidakiya, elle-même issue du regretté double lauréat de Derby et formidable père de mère Kahyasi. La saison passée, ce

fut la grande championne Zarkava,

la fille de Zarkasha, par Kahyasi, qui a su s’afficher comme la digne héritière de son grand-père. Kahyasi est également le père de

la plus grande poulinière de tous les temps, Hasili, la mère de Dansili, Banks

Hill, Intercontinental,

Heat Haze et Champs Elysées.

En Irlande, les Haras Aga Khan proposent Dalakhani (Darshaan),

qui fait la monte à 50.000 euros – liste pleine

pour 2009. Il fut le meilleur étalon

de deuxième production en 2008… Gilltown Stud accueille également Azamour (Night Shift), à 15.000

euros, dont les premiers produits ont

2ans cette année. Ces deux champions sont stationnés

à Gilltown Stud.