Une nouvelle page des aventures de lanturlu

Autres informations / 23.01.2009

Une nouvelle page des aventures de lanturlu

Deux maidens seront à

l’affiche paloise : les Prix de Baleix pour les mâles et d’Anglet pour les

femelles. Tous deux sont disputés sur 1.500m. L’épreuve réservée à la gent

masculine semble promise à Lanturlu (Canyon Creek). Ce poulain porte le nom d’un

personnage de bande dessinée créé par le scientifique Jean-Pierre Petit,

Anselme Lanturlu, à qui il arrive évidemment un tas d’aventures à visée

pédagogique, riches d’enseignements. C’est un peu le cas de Lanturlu, qui

apprend son métier avec appli- cation. En trois tentatives sur le sable, il n’a

jamais fini plus loin que cinquième. Quatrième à Deauville de Feels All Right (Danehill

Dancer) – quatrième du Critérium de Saint-Cloud, Lanturlu est, de plus, bien

né. Sa mère Leila (Lahint) a conclu 3e du Prix Robert Papin (Gr2). L’Italien,

Roman Eagle (Blu Air Force), qui paraît valoir mieux que le réclamer dans

lequel il a débuté à Milan, sera l’un de ses opposants les plus sérieux. Deux

fois 4e sur la P.S.F. deauvillaise, ce sujet courageux et volontaire redescend

de catégorie et peut, dès lors, se mettre en travers du chemin de Lanturlu.

Entraîné par Christophe

Ferland, Wiwurgh (Touch Gold) a montré de nets progrès, concluant deuxième du

Prix des Genets (D), devant un certain Lanturlu, qui concluait quatrième. Autre

bonne ligne à mettre à l’actif de Wiwurgh, celle acquise à ses débuts : il a

terminé cinquième de Coubiza (Fasliyev), lauréat à Cagnes le 12 janvier.

A noter qu’un inédit sera au

départ : Cattelan (Giant’s Causeway), entraîné par Jean-Claude Rouget.

D’origine américaine, ce petit-fils de St Jovite (Pleasant Colony) gagnant du

Derby d’Irlande (Gr1) et des King George (Gr1) en 1992, n’aura pas la partie

facile avec des poulains endurcis et réguliers à affronter.