Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

éric saint-martin : « j’ai gardé toute ma motivation »

Autres informations / 26.02.2009

éric saint-martin : « j’ai gardé toute ma motivation »

Interview Inédite

A 43 ans, Eric Saint-Martin

figure dans le Top 5 des meilleurs jockeys de Hongkong. Mais, il y a deux mois,

le pilote français a écopé d’une lourde mise à pied le privant de seize réunions.

Sa licence était alors mise en sursis par le Licensing Committee.

JDG Qu’avez-vous ressenti

lorsque le Jockey Club a décidé de vous rendre votre licence ?

Eric Saint-Martin J’étais

confiant. Je savais que j’allais la retrouver. Je l’ai bien vécu et j’en ai

même profité pour partir aux sports d’hiver. Finalement, j’ai raté seize

réunions, mais je n’ai pas eu d’amende.

Que s’est-il passé ce jour-là

dans le peloton ? Pendant la course, un jeune jockey [Paul Lo, ndlr] est venu

me pousser à plusieurs reprises, ne gardant pas sa ligne. Il manquait

réellement de me faire tomber. Pour me protéger, j’ai dû le maintenir à sa

place afin qu’il garde sa ligne et d’éviter l’accident.

Que vous a alors reproché le

Jockey Club ?

Ils ont estimé que mon

comportement en course avait été dangereux et même si je l’ai fait après avoir

reçu des coups, selon eux, je ne devais pas régler mes comptes en course. Cela

étant, je n’ai pas réglé mes comptes, mais je l’ai fait pour me protéger.

Comment appréhendez-vous

l’avenir désormais ? Je me sens bien ici et je dois dire que le Hong Kong

Jockey Club a été compréhensif en me redonnant ma licence. J’ai gardé toute ma

motivation.

Comptez-vous revenir en

France ?

Non, ce n’est en tous cas pas

dans mes plans. Ma carrière est loin d’être terminée et j’ai

encore des choses à prouver à

Hongkong.