Kiss and cry pour faire honneur à ses origines

Autres informations / 28.02.2009

Kiss and cry pour faire honneur à ses origines

TOULOUSE, Samedi 28 février

Pour ses débuts en novembre

dernier sur la piste du Bouscat, Kiss and Cry (Sakhee) n’a pu faire mieux que

septième. Ce jour-là, un autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget remportait

l’épreuve et deux autres de ses pensionnaires se classaient deuxième et

quatrième. Le lauréat, Politeo (Lando), n’a pas encore été revu en piste, mais

il est engagé dans tous les classiques du premier semestre. La deuxième et le

quatrième, à savoir Belle Epoch (Sadler’s Wells) et Gaelic Silver (Lando), ont

tous les deux gagné leur maiden depuis. Reste à Kiss and Cry de faire de même

et il dispose des origines pour y parvenir. Kiss and Cry est en effet

remarquablement né. Sa mère, Fascinating Hill (Danehill), qui n’a jamais couru,

possède un papier maternel de choix. Elle est la sœur de Fragrant Mix (Linamix)

gagnant du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), de Fracassant (Linamix), vainqueur

du Prix d’Hédouville (Gr3), mais aussi de Farfala (Linamix) et de Fascinating

Mix (Linamix), gagnant de Listed, de Fraloga (Grand Lodge), placée du prix

Marcel Boussac (Gr1) puis multiple deuxième de Groupe à 3ans. Fascinating Hill

est également la sœur d’Alpine Rose (Linamix), troisième du prix Minerve (Gr3),

l’année passée. Au haras, elle a déjà produit Mussoorie (Linamix) quatrième de

Prix de Diane 2006 (Gr1).

Pour sa première sortie de

l’année, Kiss and Cry tentera donc de faire honneur à ses origines en

décrochant son premier succès face notamment à Domeside (Domedriver). Il

compte, pour sa part, quatre places en cinq sorties, toutes en Espagne. Le

protégé de Mauricio Delcher Sanchez a d’ailleurs conclu son année par une bonne

troisième place parmi l’élite des 2ans espagnole. Poulain ayant régulièrement

progressé depuis ses débuts, il représente un candidat sérieux aux premières

places.

Deux autres candidats au Prix

de Rangueil on fait belle impression. Lowango (Panis) s’est classée deuxième

pour ses débuts le 9 février en n’étant battue que par Belle Epoch (Sadler’s

Wells) après avoir longtemps fait illusion pour la victoire. Auteur de très

bons débuts sur le sable de Pau, Fastboy (Solon) terminait ce jour-là de

remarquable manière, échouant de très peu pour la victoire.