König turf : le haras de piencourt a la parole

Autres informations / 01.02.2009

König turf : le haras de piencourt a la parole

En fin de semaine, un papier

du Racing Post, en ligne sur Internet, faisait état du retour à l'entraînement

en Allemagne de König Turf (Big Shuffle), le gagnant en France en 2008 du Prix

Edmond Blanc (Gr3), devant Gris de Gris (Slickly) et Spirito del Vento (Indian

Lodge). Annonce surprenante puisque König Turf était annoncé comme faisant la

monte en 2009 au Haras de Piencourt, où se trouve déjà stationné son propre

frère, König Shuffle (Big Shuffle), et le très bon gagnant du Derby Allemand

(Gr1) 2002, Next Desert (Desert Style). Annonce d'autant plus étonnante que le

média britannique faisait état d'un défaut de paiement qui aurait motivé ce

retour.

Pour tirer les choses au

clair, nous avons joint, samedi, Denis Bourez, le patron du Haras de Piencourt,

qui nous a fait part de sa très grande surprise quant à la version des faits

rapportée par le Racing Post : « Cette histoire est très simple. Monsieur

Hellmich, l'un des copropriétaires de König Turf, m'a contacté pour savoir si

ce cheval m'intéressait. J'ai répondu positivement et, suite à sa visite, nous

avons convenu avec Josef Hellmich d'essayer de syndiquer le cheval en France.

Cette opération apparaissait comme problématique pour lui en Allemagne, compte

tenu des difficultés qu'y rencontre la filière hippique depuis quelques années.

»

Denis Bourez poursuit : «

Hélas, l'arrivée de la crise a fait capoter notre tentative, et j'ai fait

savoir à Mr Hellmich que la syndication française était compromise du fait de

la mauvaise conjoncture du moment. Il est venu à « Piencourt » en famille,

appréciant nos installations, et m'a alors affirmé qu'il souhaitait que König

Turf fasse quand même la monte chez nous. Cependant, pour des motifs que

j'ignore, il a changé d'avis et il m'a fait savoir le 4 Janvier que König Turf

repartait en Allemagne. Je déplore ce départ, car ce bon miler était

intéressant, ayant gagné un Gr2 à Cologne et trois autres Gr3 en Allemagne,

ainsi que le Prix Edmond Blanc en France, dans un bon lot. D'un autre côté,

j'ai déjà ici au Haras son propre frère, König Shuffle, qui produit très bien

et qui a sailli cette année trente-neuf juments, tant les utilisateurs ont

apprécié ses premiers produits qui ont 2ans cette année. »

 

Donc, nul ne sait aujourd'hui

ce que sera l'avenir de König Turf, qui prend tout de même 7ans. Il est en

Allemagne, en attente d'une destination vers l'entraînement ou vers le haras.

En revanche, dans cet épisode, il est clair que ce bon cheval a cependant

souffert de la comparaison avec son frère au modèle plus imposant que le sien.

De plus, la popularité de Next Desert, "boostée" par l'arrivée de

Desert Style au Haras du Hoguenet, n'a pas laissé trop de place à un troisième

larron germanique au Haras de Piencourt qui poursuit sa croissance avec

bonheur.