La fegentri accueille la turquie

Autres informations / 21.02.2009

La fegentri accueille la turquie

Samedi 14 février, Marbella

(Espagne) a accueilli la 54e Assemblée générale de la Fegentri. Créée en 1955

par cinq pays, cette fédération internationale des cavaliers amateurs regroupe

désormais vingt-quatre clubs de gentlemen-riders et de cavalières du monde

entier. Sa présidente, Nathalie Bélinguier, est revenue avec nous sur

l’organisation de la Fegentri et sur ses orientations pour 2009.

Jour de Galop. – Avant toute

chose, pouvez-vous nous rappeler comment fonctionne la Fegentri ?

Nathalie Bélinguier. – Notre

fédération internationale regroupe des clubs d’amateurs du monde entier et

organise chaque année une compétition mondiale, pour laquelle

chaque club national délègue

son meilleur gentleman et/ou sa meilleure cavalière. A chaque étape du circuit,

des points sont décernés en vue du classement général.

Comment se déroule ce circuit

?

Le circuit est différent pour

les Gentlemen et les Cavalières. Les garçons disposent de dix-neuf courses de

plat et d’obstacle dans dix pays, alors que les filles ont vingt-sept courses

plates dans quatorze pays. L’étape française se dis pute au mois d’août à

Deauville et nous voyageons égale ment au Canada, au Qatar, en Malaisie, ou

encore aux Etats-Unis, par exemple.

Quels ont été les lauréats en

2008 ?

Pour la première fois depuis

la création de la Fegentri, les deux champions du monde venaient du même pays,

l’Irlande. Chez les Gentlemen, c’est Donal Macaughly qui l’a emporté et, chez

les Cavalières, la lauréate était Nadine Forde. C’est d’ailleurs la première

lauréate irlandaise depuis 1955.

Lors de votre récente

assemblée générale, quelles décisions importantes ont été prises ?

Nous avons d’abord changé de vice-président

car Sandra Murphy, du club britannique, ne souhaitait pas se représenter. C’est

donc Thierry Lohest, du club belge, qui a pris sa place. Pour ma part, j’ai été

reconduite dans mon mandat de présidente. D’autre part, nous avons eu le

plaisir d’accueillir la Turquie, qui a rejoint les vingt-trois pays déjà

membres. A cette occasion, nous organiserons une nouvelle étape, qui se

disputera en septembre à Istanbul, durant le grand week-end du Bosphorus Cup et

du Topkapi Trophy.

 

Comment la Turquie a-t-elle

été amenée à vous rejoindre ?

En fait, tout a commencé il y

a deux ans, lorsque nous avons inauguré l’étape de Doha, au Qatar. Comme vous

le savez, c’est un pays où les femmes sont voilées. C’était la première fois

dans ce pays que se déroulaient des courses de Cavalières. Cette nouveauté a

beaucoup plu et nous avons d’ailleurs fait la Une de la presse locale, en arabe

et en anglais. Le président du club Turc était présent et a souhaité alors

avoir une étape dans son pays.

Quelles sont les nouveautés

pour l’année 2009 ? Outre la nouvelle étape en Turquie, nous avons reconduit la

session de formation organisée au North Racing College, en Angleterre. Ces

cours à l’école des jockeys et apprentis sont destinés aux amateurs de pays où

les courses d’obstacle sont peu nombreuses, comme les pays scandinaves

ou la Belgique. Cette semaine

a beau coup plu à nos membres. Toutefois, pour cette année, nous ferons en

sorte qu’elle soit un peu moins théorique et un peu plus « fun ».

 

Enfin, quels seront les

représentants français sur le circuit 2009 ? Chez les Gentlemen, c’est

Paul-Henri de Quatrebarbes qui a été sélectionné. En 2008, il a terminé

troisième du classe ment combiné et a remporté le classe ment du plat. Chez les

Cavalières, comme en 2008, la France sera représentée par Mélanie Plat.