La france, pôle d'attraction de l'europe

Autres informations / 04.02.2009

La france, pôle d'attraction de l'europe

La France est le pays le plus

attractif des courses européennes. Les dotations des courses françaises

quotidiennes en font la destination idéale pour les entraîneurs des pays

limitrophes dont les courses locales connaissent des fortunes diverses.

Il est donc intéressant de

découvrir deux statistiques qui témoignent de l'importance grandissante des

incursions étrangères. L’une concerne les partants et les victoires des

entraîneurs étrangers dans les courses françaises. La seconde retrace

l'évolution des succès étrangers dans nos courses de Groupes.

 

Gains et répartitions des

chevaux entraînés à l'étranger

Les chevaux entraînés hors de

France ont remporté 404 victoires, alors que France Galop organise quelques

4.450 courses plates chaque

année. Ce qui signifie que les chevaux entraînés à l'étranger ont remporté 9%

des courses françaises en 2008, ce qui est un résultat imposant pour les

raiders étrangers. En termes d'allocations d'euros, sur un total de l'ordre de 103

millions d'euros distribués en allocations directes en Plat en 2008.

Ce pourcentage est donc

flatteur pour les étrangers qui prennent environ 13% des allocations. Mais si

l’on tient compte de la prime propriétaire, France Galop distribue un total qui

n'est pas éloigné de 140 millions d'euros, ce qui réduit le transfert aux

étrangers à 9% du total.

Remarquons que 50% des gains

étrangers ont été réalisés dans les courses de Groupe, puisque le total réalisé

par les raiders est de 6,7 millions dans ces courses, en regard d'un total de

13,7 millions d'euros. Ce qui montre que leurs 25 victoires dans les groupes

sont équivalentes à leurs 379 victoires remportées dans les courses non

principales.

C’est à Chantilly que les

étrangers ont remporté le plus de courses (25), mais c’est à Deauville que le ratio

« partant/victoire » est le plus intéressant, avec 11%.

Si l’on considère le rapport

« partant/victoire » pour les étrangers en France, on obtient un pourcentage de

9%, ce qui signifie que nos amis européens ne se déplacent pas pour rien — ce

qui semble normal.

On constate également que 74%

des courses gagnées par les étrangers le sont en province.