Le skijöring de saint-moritz mis à mal

Autres informations / 28.02.2009

Le skijöring de saint-moritz mis à mal

En Suisse, les courses sur glace de

Saint-Moritz connaissent chaque année un engouement particulier. Le meeting sur le turf blanc se compose de trois

réunions de courses, toutes dotées d'une épreuve de Skijöring course

spectaculaire ou un skieur est tracté par un cheval. Cette année, la première

épreuve a été annulée, la

deuxième est passée sur huit cents mètres

et la troisième, dispue le 22 février, lors du Grand Prix, a é un

véritable fiasco. Sur les douze chevaux au

départ, seuls six ont franchi la

ligne d’arrivée… Des incidents sont sur venus entraînant la chute de Bouquet

(Acatenango) et cinq chevaux ont dû être arrêtés. Cet accident a soulevé des interrogations

sur les changements opérés par les autorités de

Saint-Moritz sur le matériel de skijöring

Cette année, de nouveaux

harnachements ont été utilisés dans le but d’améliorer la sécurité des compétiteurs.

Malheureusement, l’effet inverse s’est produit. Depuis la création des courses

de ce genre, lorsqu’un skieur chutait, le harnachement restait accroché au

cheval. Grâce à le harnachement restait accroché au cheval. Grâce à ce nouveau

matériel, lors d’une chute, le matériel devait se détacher afin d’éviter aux

chevaux de se prendre les pieds dans les harnachements bringuebalants. Mais,

dimanche dernier, certains participants ont perdu une rêne, d’autres le

contrôle total de leur cheval qui n’était plus harnaché efficacement. Devant

plus de 12.000 spectateurs, Bouquet, le cheval qui a chuté, a été euthanasié

aux vues de tous, devant les tribunes. Les réactions des professionnels ont été

nombreuses et une enquête est en cours pour déterminer les raisons exactes et

les responsables des incidents.